• Accueil
  • > Recherche : jam marseille

SAM 27 OCT 2018 – MAX IONATA QUARTET (Jazz)

MOSES PATROU 22 Février 2018

Dans le cadre du Festival Jazz Is The Answer #2 – 24/28 Octobre 2018

ATTENTION, CE SAXOPHONISTE EST MONSTRUEUX !!!!!

https://youtu.be/2ODI_wH6ELI

Max Ionata (Sax Tenor)
Alexis Tcholakian (Piano)
Sam Favreau (Contrebasse)
Cédrick Bec (Batterie)

Né en 1972, Max Ionata est considéré comme l’un des plus importants saxophonistes du jazz contemporain italien., depuis les années 2000, Ionata a acquis une réputation impressionante auprès des critiques et des spectateurs internationaux du jazz. Il est invité par le Jam Marseille et rencontrera pour l’occasion et la toute première fois nos talents à nous : Alexis Tcholakian, Cédrick Bec et Sam Favreau.

Max Ionata a joué dans certains des plus importants clubs et festivals de jazz au monde, en collaboration avec: Alvin Queen, Lenny White, Robin Eubanks, Reuben Rogers, Clarence Penn, Steve Grossman, Mike Stern, Bob Mintzer, Bob Franceschini et Hiram Bullock. , Joël Frahm, Miles Griffith, Andy Gravish, Anthony Pinciotti, Roberto Gatto, Dado Moroni, Giovanni Tommaso, Flavio Boltro, Lorenzo Tucci, Furio Di Castri, Fabrizio Bosso, Rosario Bonaccorso, Mario Biondi, Gegè Telesforo et bien d’autres.

SAM 20 Octobre 2018 – FLORENCE MARTY

MOSES PATROU 22 Février 2018

 

Florence Marty: Composition, guitare, chant, machines, percussions.

C’est un univers trempé de notes bleues.

Une étendue mélancolique, une trame sonore entre atmosphère douce, planante, et le timbre rude et granuleux du blues rock.

Compositrice, guitariste, Florence a, dès son plus jeune âge, parcouru l’univers du classique au conservatoire d’Aix Marseille Provence.

Plus tard, elle se tourne vers une musique plus instinctive et viscérale.

Le blues est devenu une évidence dans son jeu, le rock, l’écho d’une rage retenue.

Après avoir sillonné les scènes « underground » de Marseille et Paris avec son trio rock pendant une dizaine d’années, après 2 enregistrements qui rencontrent un succès d’estime, Florence prend un sentier plus intime, seule.

Accompagnée d’une pédale « loop », de quelques percussions et de sa guitare, elle joue avec les sons, les ambiances, les influences trip hop, hispaniques ou encore cinématographiques.

Flirtant entre Hendrix et Portishead, déclarant un amour sans faille pour le rock simple et efficace, Florence dévoile en toute intimité une nouvelle facette.

Une guitare, une voix, fragile et brutale.

Page facebook:

https://www.facebook.com/florence.marty.3

Ven 19 Octobre 2018 – JEROME MATHEVON QUARTET (Jazz)

MOSES PATROU 22 Février 2018

 

Jérôme Mathevon Quartet.
POUR LA PREMIERE FOIS AU MONDE !!!

Clément Rioland: saxophones
Jérôme Mathevon: piano
Quentin Bourg-Devret: contrebasse
Julian Biscaro-Balle: batterie

S’il est une fierté que le Jam ne cessera d’évoquer, c’est d’avoir permis des rencontres et des créations. C’est même l’essence de notre moteur. C’est avec une sincère envie, presque une urgence, que nous avons demandé à Jérôme Mathevon, pianiste « side-man » habitué des formations du Jam, de retrouver le clavier de la rue des trois Rois avec son propre quartet, sous son impulsion et sa logique des choses. Car personne ne s’y trompera, Jérôme est un musicien de la jeune génération qui marquera le « Marseille du Jazz » de sa subtile empreinte … c’est ce que l’on appelle, et pour tous, un rendez-vous.

Fraîchement « médaillé » de la classe de Jazz du conservatoire de Marseille, Jérôme Mathevon est un jeune pianiste qui partage l’enthousiasme et l’énergie de la nouvelle scène locale.
En parallèle à son rôle de sideman aux côtés de Jean-Charles Parisi, Olivier Pinto, Gérard Sumian, Robert Pettinelli ou encore Michele Tino, il continue de développer son univers au gré des rencontres et des découvertes musicales.
Pour la première fois donc, il présentera au JAM un projet sous son nom, en quartet, initié par sa complicité sonore avec trois musiciens de grand talent: Clément Rioland aux saxophones, Quentin Bourg-Devret à la contrebasse et Julian Biscaro-Balle à la batterie.
Un concert sous le signe de la fraternité où se mêleront dans un prompt éclectisme compositions personnelles et clins d’œil à leurs influences diverses du Bop au Free.

DIM 07 OCT 2018 – TCHAYOK invite JEAN CHRISTOPHE GAIRARD (Chansons Russes et Tziganes)

AMAURY FAYE LUN 16 JUIL 2018

Né d’une passion pour la musique russe & tzigane, Tchayok fait ses débuts en 2012. Le trio est composé de Vladimir et Romain GOURKO, deux frères d’origine russe et de Florian VELLA.
Tous guitaristes et chanteurs, ils jouent aussi de la balalaïka (prima et contrebasse). Leur premier album « Zavarka », sort en 2014.

S’inspirant de cette musique traditionnelle et de leur multiples influences (jazz, swing, musique sud-américaine), ils ravivent le style avec des compositions et des arrangements originaux où la musique écrite côtoie la spontanéité de l’improvisation.
Les rythmes tziganes endiablés ou les romances déchirantes sont interprétés avec poésie, nuances, virtuosité et magnifiés par la puissance de trois voix harmonisé.

Après plusieurs années entre tournées et voyages, le répertoire s’étoffe et évolue grâce à d’intenses rencontres avec des musiciens de renom (Marcel Ramba, Tcha Limberger, Pierre Blanchard, Nicolas Hauzer…). Le trio se produit à plusieurs reprises à l’étranger notamment en Belgique, Allemagne, Roumanie et Turquie.
Ils collaborent régulièrement avec d’autres artistes (J.C Gairard, J.B Frugier, Gaspard Panfiloff, Pascal de Loutchek).
Ces nombreuses aventures et leur sensibilité commune font de Tchayok un trio au son et au caractère singulier.

VLADIMIR GOURKO : guitare / chant / balalaïka contrebasse

Né à Paris, Vladimir grandit au contact de la musique, caché sous les tables des légendaires cabarets et fêtes russes. Il pratique la guitare et le chant depuis son plus jeune âge et se consacre pleinement à la musique à l’âge de 15 ans.
Il travaille dans de nombreux cabarets comme le « Balalaïka », le « Raspoutine », le « Jaguaroff », les « Trois maillets »… ainsi qu’avec de nombreux musiciens reconnus (Angelo Debarre, Petro Ivanovitch, Boulou Ferre, Thomas Dutronc, Sébastien Giniaux etc…).
Attiré par le jazz et la musique brésilienne, il joue dans différents ensembles et fonde Balya, Oulitsa puis Tchayok, mélange de ses influences multiples. Aventurier dans l’âme et porté par l’envie d’élargir son univers musical, il parcourt de nombreux pays où il rencontre des musiciens et donne des concerts.
Il est membre de l’orchestre « Balalaïkas de Saint Georges » avec lequel il a enregistré la bande originale du film « The Grand Budapest Hotel »

ROMAIN GOURKO : guitare / chant / balalaïka prima et contrebasse

Issu d’une famille de musiciens, Romain baigne dans l’atmosphère des cabarets et des fêtes russes dès sa plus tendre enfance. Il se passionne naturellement pour la musique et commence à pratiquer la balalaïka à l’âge de onze ans. Attiré par d’autres styles musicaux (jazz manouche, musique brésilienne), il s’oriente vers la guitare et commence à chanter durant son adolescence. Ce n’est qu’à partir de 2011, son diplôme d’ingénieur en poche, que Romain décide de se consacrer pleinement à la musique et qu’il fonde Tchayok avec son frère Vladimir et Florian Vella.
Sa soif d’étoffer son langage musical l’amène à intégrer l’école de jazz IMFP à Salon de Provence en 2016, notamment aux côtés de Michel Zenino.
Il se produit en parallèle avec l’ensemble marseillais NOVA ZORA, un septet de musiques et chants bulgares et roms et il est membre de l’orchestre « Balalaïkas de Saint Georges » avec lequel il a enregistré la bande originale du film « The Grand Budapest Hotel »

FLORIAN VELLA : guitare / chant / balalaïka contrebasse.

Florian Vella est autodidacte. Attiré par les musiques folkloriques italiennes, russes, tziganes et par le swing, il délaisse ses devoirs et passe le plus clair de son temps à jouer de la guitare et à chanter dès que l’occasion s’y prête. Après une année d’études en classe de guitare à la faculté de géographie de Grenoble, il décide de privilégier le travail de la voix et intègre le département jazz du conservatoire de Chambéry pendant 2 ans. Mais ce sont surtout ses nombreux voyages et rencontres qui lui forgent un caractère de musicien aux multiples facettes très apprécié. C’est au sein des Poissons Voyageurs puis plus récemment de Tchayok qu’il sillonne les routes d’Europe en continu depuis 2008.

JEAN-CHRISTOPHE GAIRARD : violon

Jean-Christophe commence à apprendre le violon à l’âge de cinq ans. Dès son entrée au Conservatoire d’Aix-en-Provence en 1999, il est attiré par les compositeurs d’origine slave (Béla Bartók, Henryk Wieniawski, Antonín Dvorák…). En 2006, il crée « Clair de Lune trio » avec Jérémie Schacre, guitare et Nicolas Koedinger, contrebasse, avec lesquels ils explorent l’héritage de Django Reinhardt et Stéphane Grappelli, et l’immense répertoire des musiques des Balkans.
C’est en 2008 que Jean-Christophe se rend pour la première fois en Roumanie, dans la région de Cluj-Napoca en Transylvanie. Les rencontres régulières avec Marcel Râmba et Tcha Limberger, lui permettent d’acquérir les particularités de cette musique, de pratiquer et d’enrichir ce répertoire auquel il s’est aujourd’hui identifié. Depuis 2014, la connaissance approfondie des différents styles musicaux d’Europe de l’Est l’emmènent vers la transmission et la pédagogie, sous forme de Master Class (Ecole Steiner de Sorgues, 2014 ; Conservatoire de Perpignan, 2015 ; Godalkanje special courses, Slovénie, 2016).
En mars 2016, Jean-Christophe embarque pour 17 mois sur le voilier « Sonate » et navigue depuis Marseille jusqu’au Chili. Parsemé d’expériences musicales, ce voyage enrichit l’univers de Jean-Christophe jusqu’alors concentré sur des musiques essentiellement « européennes ».

VEN 05 OCT 2018 – LALO ZANELLI TRIO Feat MANDY LEROUGE (Jazz)

AMAURY FAYE LUN 16 JUIL 2018

Lalo Zanelli Trio feat. Mandy Lerouge

Lalo Zanelli, piano et composition
Javier Estrella, batterie
Felipe Nicholls, contrebasse
Mandy Lerouge, voix

https://www.youtube.com/watch?v=h-Nb0bE1pTM

Un jazz qui puise son inspiration aux racines des musiques argentines, mais qui cherche aussi du côté de leurs fertilisations les plus actuelles. En avant-première pour le Jam avant leur tournée 2019, Lalo Zanelli Trio invite la chanteuse Mandy Lerouge.

LALO ZANELLI
www.lalozanelli.com
Compositeur, pianiste et arrangeur, Lalo Zanelli est un musicien argentin aux multiples facettes. Il a parcouru les sentiers du rock, du jazz, de la musique latino-américaine, du tango, ou encore du folklore argentin.

Il a été le pianiste et arrangeur de Gotan Project, le directeur artistique de quatre albums de François Béranger et accompagne Melingo lors de ses tournées européennes.

Ses compositions, entre jazz, tango et folklore argentin sont reprises par des artistes comme Daniel Mille, Minino Garay, Pierre Bertrand ou encore Fabrice Alleman.

MANDY LEROUGE
www.mandylerouge.com
La chanteuse Mandy Lerouge est surtout connue à Marseille pour avoir prêté sa plume et sa voix à Alif Tree, elle a aussi collaboré avec Nitin Sawhney en tant qu’auteure, chanteuse et percussionniste.

En 2015, elle découvre les musiques traditionnelles argentines et décide d’y consacrer son répertoire. Rapidement repérée par les grands noms de la scène argentine internationale, elle est invitée à chanter sur scène par le percussionniste Minino Garay (Dee Dee Bridgwater, Julien Lourau, Benjamin Biolay), l’accordéoniste Chango Spasiuk (accordéoniste de Mercedes Sosa, ambassadeur international du Chamamé), ou encore le pianiste Lalo Zanelli.

SAM 29 SEPT 2018 – TERRY LEE HALE (Folk)

Impression

 

Terry Lee Hale – Chant & Guitare / Compositions

Auteur, compositeur, guitariste et chanteur, Terry Lee Hale est un homme qui a voyagé sur toutes les routes d’Amérique et d’Europe à travers les années.
Né au Texas, l’un des parrains de la scène musicale de Seattle (le seul auteur- compositeur-interprète ayant figuré sur la richissime et originale compilation des années 80 de Sup Pop 200).
Installé à Paris en 2004, c’est dans la ville portuaire de Marseille que le troubadour a choisi de poser ses valises en 2015.
Guitariste reconnu, fervent adepte de la technique “open tunings” chère aux musiciens Celtiques comme aux Bluesmen jouant du slide.
Influencé par des auteurs tels que Raymond Carver ou encore Townes Van Zandt, il se forge son propre style porté par une voix profonde, jonglant entre une douze cordes, un Dobro et un harmonica, il distille une musique unique qui révèle la profondeur de ses textes.
Chaque chanson est une invitation au voyage dans un univers fourmillant de mille personnages.
Son dernier album « Bound, Chained and Fettered » sorti en 2016, nous offre neuf nouvelles ballades, intimes et rêveuses, captées live avec le producteur et guitariste Antonio Gramentieri (Sacri Cuori).
Conteur exceptionnel, Terry Lee Hale fouille dans le mystère et les confusions de nos vies du vingt et unième siècle.

JEU 20 SEPT 2018 – MARKO BALLAND ET MATHIEU PESQUE (Blues)

AMAURY FAYE LUN 16 JUIL 2018

 

Marko Balland – Harmonicas
Mathieu Pesqué – Chant & Guitares
https://youtu.be/42SG16TSgxI
Il se fait rare l’excellent Marko Balland, dans notre ville ! Mais c’est pour la bonne cause … aspiré depuis presque deux ans dans les sportives tournées du band de SANSEVERINO, il n’en n’oublie cependant pas son club d’adoption, Le Jam, où il a dirigé pendant deux ans la célèbre Blues Jam Session du premier dimanche de chaque mois.
De tournées en concerts, Marko affine son blues et fait de belles rencontres. Celle avec Mathieu Pesqué, chanteur et (slide -) guitariste exceptionnel est l’une des plus belles a ses yeux. Ce soir au Jam, il vient retrouver le public Marseillais avec ce duo inédit et chargé de complicité et d’amour pour le blues – folk de haute volée …
Marko Balland
Harmoniciste venant du blues, Marko part aux U.S en 1985 pour côtoyer les musiciens les plus redoutables de la planète blues . En rentrant sur paris il monte son premier groupe de blues : “ Golden blues band » où il écume les salles de France. Il joue avec plusieurs bluesmen sur Paris également, notamment avec Marwa Right à « banlieue bleue » ! Ayant découvert le rock à travers Jimi Hendrix, Marko Balland sort un album en hommage à celui-ci sous le nom de : Marko A donf’experience. Il participe à plusieurs séances de studio pour des albums connus ! Participe à la création des studios d’enregistrements « le chantier » A Montreuil (Paris). Fin 2010 Sortie d’un double single comprenant les titres : ” Pas touche “ et “Le ciel va..”.
2012 – 2013
La sortie du deuxième album de Marko Balland « Dentelles Hurlantes » affirme vraiment l’univers et le style de cet harmoniciste chanteur… Entre le blues et le métal, Marko Balland est sans doute, incontestablement, l’harmoniciste le plus rock de sa génération !! Le son puissant de son harmonica très guitaristique oscille entre Jimi Hendrix et Reeves Gabrels… Les textes de Mr Boris Bergman(Baschung) font de sa musique une belle signature française tout en gardant la musicalité du Rock n’Roll en France… Et enfin, le trio Marseillais aux gros sons de guitare et grosse rythmique enfonce définitivement le son métal rock de ce disque… avec la collaboration exceptionnelle de Boris Bergman(textes) et Stéphane Avellaneda (batteur d’Ana Popovic) sur le titre Pas touche. Début 2012 : Sortie de l’album “Dentelles Hurlantes” enregistré en partie au Studio Le Chantier à Paris et au Freaky Dog Studio @ Marseille. Sortie du remastering tribute à Jimmy Hendrix.
Il commence l’enregistrement de son premier album blues avec les musiciens d’Ana Popovic et enregistre le premier single Lazy et Far Away From Love
Marko Balland rejoint le groupe Nasser Ben Dadoo « Hat Man Session » en 2014
Avec NasserBen Dadoo(Guitare/chant),Mattieu Tomy(Contrebasse)Alexis Voisin(Batterie)
Enregistrement de « Dog n Wolf » 2015, Lauréat à Blues sur Seine en 2015,
Enregistrement de EPK « Long way Home »2016
Enregistrement sur l’album « The White RattleSnake »2016
2017 rejoint « Sanseverino »
Mathieu Pesqué
Mathieu Pesqué est né à Pau. Il commence la guitare à
l’âge de 17 ans et évolue au contact de groupes aquitains
qui lui permettront de faire ses débuts lors de divers jam-
sessions et premières parties.
En 2000, il rencontre le chanteur américain Frank
Blackfield. Il devient son guitariste lead et rythmique, fait
ses premières scènes et enregistre avec lui deux albums.
En parallèle, Mathieu compose et interprète ses propres
chansons. Il écume en solo les différents festivals de
blues français tels que Cahors Blues Festival, Cognac Blues
Passion, Jazz in Marciac, Rhino Jazz Festival, Blues sur Seine
(où il remporte un trophée, catégorie blues acoustique),
les Musicales de Bastia, les Déferlantes Atlantiques de St
Pierre et Miquelon
Il enregistre un premier album folk remarqué « A Secret
Garden ». En parallèlle, il ne lâche pas ses racines blues. Avec l’harmoniciste Roll Pignault il fonde le duo « Blues Bound» et part avec lui sur les routes défendre l’album issu de cette collaboration aussi bien en France, sur les scènes des plus grands festivals de blues et de jazz, qu’en Espagne, en Belgique, en Hollande ou au Canada.
Mathieu a croisé la route de plusieurs
musiciens de renom tels que Bob Brozman, Martin Harley,
Nico Wayne Toussaint, Greg Zlap (harmoniciste pour
Johnny Hallyday), Willy DeVille ou Phil Palmer (guitariste
pour Dire Strait, Eric Clapton, Bob Dylan…)

VEN 14 SEPTEMBRE 2018 – FLORENS/BELMONDO/BRAMERIE (Jazz)

THIRD SUNDAY DIM 18 Février 2018

 

DEUX CONCERTS EXCEPTIONNELS !
RESERVATION OBLIGATOIRE par sms au 06 09 53 4041
Henri Florens – Piano
Lionel Belmondo – Saxophones
Thomas Bramerie – Contrebasse

Ce sont sont bien deux soirées concerts exceptionnelles que vous propose le Jam Marseille ces Jeudi 13 et Vendredi 14 Septembre 2018 ! La réunion de ces trois musiciens extraordinaires est véritablement précieuse … Si Henri Florens est un habitué de la scène du Jam, notons que c’est avec un grand honneur que nous accueillerons pour la toute première fois un des plus grands saxophonistes français, Lionel Belmondo et l’incroyable Thomas Bramerie à la contrebasse.

Lionel Belmondo
https://youtu.be/EvWepaAnqFQ

Lionel Belmondo saxophoniste ténor, alto, flutiste, compositeur et arrangeur français de jazz. Il est également le frère de Stéphane Belmondo.

La musique a toujours été présente dans la famille Belmondo. Yvan, le père de Lionel Belmondo, était un saxophoniste de métier et directeur de l’école de musique locale. Il a ainsi inculqué à ses deux garçons le sens de l’exigence et le goût pour toutes les formes de musique.

Lionel Belmondo débute son apprentissage musical au piano puis rapidement adopte le saxophone pour instrument principal. Parmi ses influences musicales, on compte notamment les saxophonistes John Coltrane, Yusef Lateef et Dexter Gordon.

Preuve de son amour pour la musique, il crée en 1979 le big band de l’armée de l’air pendant son service militaire puis il accède en 1982, à 19 ans, à la direction de l’école de Musique du Centre Var.

En 1985, il monte le big band départemental du Var avec l’appui de son père puis l’année suivante il crée le premier festival de jazz d’Hyères, sur la Côte d’Azur, dont la programmation fait cohabiter les talents régionaux et les stars du jazz.

C’est en 1990 que Lionel Belmondo décide de s’installer à Paris. Il rejoint alors son frère et intègre l’orchestre du compositeur Michel Legrand qui le fait participer à plusieurs séances d’enregistrement de bandes-son de films.

L’année suivante, le saxophoniste est engagé par le trompettiste Éric Le Lann dans un quintet aux côtés du pianiste Jean-Michel Pilc et du bassiste Richard Bona. Ensemble, ils feront plusieurs tournées à l’étranger.

Sur un coup de tête Lionel Belmondo crée en 1992 avec le saxophoniste François Théberge le Big Band Belmondo qui se produit les lundis soirs au Duc des Lombards. L’artiste prend aussi part au « Big One » de Jean-Michel Pilc et au quintet du batteur Simon Goubert dans lequel joue aussi son frère Stéphane.

En 1993, les deux frères Belmondo décident de former un quintet sous leur nom et pour lequel Lionel décide de se consacrer exclusivement. Le groupe enregistre même cette année-là son premier album.

En 1994, ils sont invités à rejoindre le groupe de Dee Dee Bridgewater pour une tournée consacrée au répertoire de Horace Silver.

C’est cette même année qu’ils réalisent leur deuxième album en Quintet intitulé « For All Friends » et se voient décerner le Prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz, récompensant le meilleur jazzman français de l’année.

A partir de 1997, Lionel Belmondo décide de se consacrer à l’enseignement. Il assume alors la direction pédagogique de l’IACP, une école de musique à destination de futurs musiciens professionnels qui ont choisi le jazz.

Pourtant, en plus de ses activités pédagogiques, Lionel Belmondo forme le groupe Sax Generations, un ensemble comprenant douze saxophones. Puis il participe au septet du trompettiste Jean-Loup Longnon, et contribue à animer le big band de l’arrangeur Christophe Dal Sasso avec lequel il s’est produit au Festival de Marciac.

En 2003, Lionel Belmondo retrouve la scène. Si le quintet continue d’occuper une place importante dans sa carrière, c’est du côté de l’écriture et de l’arrangement que son intérêt se porte principalement.

En 2005, il poursuit son projet débuté en 2003 avec la publication du double-album Influence. En 2008, cherchant toujours à dépasser les frontières entre catégories de musique, l’artiste rend hommage à une grande figure de la « Musica Popular Brasileira » puisque Milton Nascimento rejoint les Belmondo en studio pour interpréter certaines de ses compositions.

En 2011 Lionel Belmondo publie un autre album avec l’ensemble Hymne au Soleil et s’engage par la suite dans le développement de B-Flat Recordings qu’il a créé avec son frère.

Désormais internationalement reconnu, Lionel Belmondo continue d’enrichir sa discographie, ne cessant de développer son jeu lyrique et mélodique !

Thomas Bramerie
https://youtu.be/gJbgWYsneeM

Thomas Bramerie est depuis longtemps l’un des meilleurs bassistes de jazz de l’hexagone. Son instrument porte et rythme la musique mais chante aussi des mélodies, le bassiste devenant ainsi un des solistes de l’orchestre, une de ses voix mélodiques. Son nom revient souvent dans ce blogdeChoc car, très demandé, Thomas a enregistré et joué avec de nombreuses formations. Comment oublier “Five in Green” (IDA) enregistré en trio à Brooklyn en 2002 avec Bruce Cox et Olivier Hutman, un disque de ce dernier. “Always Too Soon” (Cristal) d’Hervé Sellin en 2017 et “Twenty” (Bonsaï Music), cosigné avec André Ceccarelli et Jean-Michel Pilc en 2014, comptent parmi mes Chocs de l’année. Thomas est aussi le bassiste de “Love For Chet” (Naïve) un opus en trio de Stéphane Belmondo consacré au répertoire du regretté Chet Baker, et de “Unknown” (Crescendo), le disque le plus récent de Pierrick Pédron.

Henri Florens
https://youtu.be/Ip1E8LNulcQ

Sa technique, sa culture et son univers particuliers classent Henri Florens parmi les musiciens qui perpétuent l’excellence du jazz. Accompagnateur hors pair à la carrière vertigineuse, sa contribution musicale est remarquable, que ce soit aux côtés de légendes telles que Chet Baker, Roy Haynes, Eddie Gomez, Bill Coleman, Dizzy Gillespie, Barney Wilen, des frères Belmondo, du Jazz Hip trio…

Son 1er disque solo reflète son univers musical intime, empreint de sa passion pour Art Tatum, Cole Porter ou Bill Evans, riche de ses propres compositions et de son goût immodéré pour le répertoire de Chopin. Cet album rend hommage à son ami François Chassagnite.

PRESSE

« Henri Florens, magnifique musicien anti-spectaculaire dont la phrase à l’articulation louvoyante, audacieuse souvent, jamais banale harmoniquement et rythmiquement, est un vrai régal. »
Jazz magazine

« D’une sensibilité remarquable, artisan généreux du clavier, Henri Florens fait, auprès des connaisseurs, figure de musicien légendaire. [...] Tout l’or du piano sous les doigts de ce poète magicien qui ne s’autorise, musicalement, rien d’autre que l’essentielle beauté. »
Dauphiné libéré

JEU 13 SEPTEMBRE 2018 – FLORENS/BELMONDO/BRAMERIE (Jazz)

THIRD SUNDAY DIM 18 Février 2018

DEUX CONCERTS EXCEPTIONNELS !
RESERVATION OBLIGATOIRE par sms au 06 09 53 4041
Henri Florens – Piano
Lionel Belmondo – Saxophones
Thomas Bramerie – Contrebasse

Ce sont sont bien deux soirées concerts exceptionnelles que vous propose le Jam Marseille ces Jeudi 13 et Vendredi 14 Septembre 2018 ! La réunion de ces trois musiciens extraordinaires est véritablement précieuse … Si Henri Florens est un habitué de la scène du Jam, notons que c’est avec un grand honneur que nous accueillerons pour la toute première fois un des plus grands saxophonistes français, Lionel Belmondo et l’incroyable Thomas Bramerie à la contrebasse.

Lionel Belmondo
https://youtu.be/EvWepaAnqFQ

Lionel Belmondo saxophoniste ténor, alto, flutiste, compositeur et arrangeur français de jazz. Il est également le frère de Stéphane Belmondo.

La musique a toujours été présente dans la famille Belmondo. Yvan, le père de Lionel Belmondo, était un saxophoniste de métier et directeur de l’école de musique locale. Il a ainsi inculqué à ses deux garçons le sens de l’exigence et le goût pour toutes les formes de musique.

Lionel Belmondo débute son apprentissage musical au piano puis rapidement adopte le saxophone pour instrument principal. Parmi ses influences musicales, on compte notamment les saxophonistes John Coltrane, Yusef Lateef et Dexter Gordon.

Preuve de son amour pour la musique, il crée en 1979 le big band de l’armée de l’air pendant son service militaire puis il accède en 1982, à 19 ans, à la direction de l’école de Musique du Centre Var.

En 1985, il monte le big band départemental du Var avec l’appui de son père puis l’année suivante il crée le premier festival de jazz d’Hyères, sur la Côte d’Azur, dont la programmation fait cohabiter les talents régionaux et les stars du jazz.

C’est en 1990 que Lionel Belmondo décide de s’installer à Paris. Il rejoint alors son frère et intègre l’orchestre du compositeur Michel Legrand qui le fait participer à plusieurs séances d’enregistrement de bandes-son de films.

L’année suivante, le saxophoniste est engagé par le trompettiste Éric Le Lann dans un quintet aux côtés du pianiste Jean-Michel Pilc et du bassiste Richard Bona. Ensemble, ils feront plusieurs tournées à l’étranger.

Sur un coup de tête Lionel Belmondo crée en 1992 avec le saxophoniste François Théberge le Big Band Belmondo qui se produit les lundis soirs au Duc des Lombards. L’artiste prend aussi part au « Big One » de Jean-Michel Pilc et au quintet du batteur Simon Goubert dans lequel joue aussi son frère Stéphane.

En 1993, les deux frères Belmondo décident de former un quintet sous leur nom et pour lequel Lionel décide de se consacrer exclusivement. Le groupe enregistre même cette année-là son premier album.

En 1994, ils sont invités à rejoindre le groupe de Dee Dee Bridgewater pour une tournée consacrée au répertoire de Horace Silver.

C’est cette même année qu’ils réalisent leur deuxième album en Quintet intitulé « For All Friends » et se voient décerner le Prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz, récompensant le meilleur jazzman français de l’année.

A partir de 1997, Lionel Belmondo décide de se consacrer à l’enseignement. Il assume alors la direction pédagogique de l’IACP, une école de musique à destination de futurs musiciens professionnels qui ont choisi le jazz.

Pourtant, en plus de ses activités pédagogiques, Lionel Belmondo forme le groupe Sax Generations, un ensemble comprenant douze saxophones. Puis il participe au septet du trompettiste Jean-Loup Longnon, et contribue à animer le big band de l’arrangeur Christophe Dal Sasso avec lequel il s’est produit au Festival de Marciac.

En 2003, Lionel Belmondo retrouve la scène. Si le quintet continue d’occuper une place importante dans sa carrière, c’est du côté de l’écriture et de l’arrangement que son intérêt se porte principalement.

En 2005, il poursuit son projet débuté en 2003 avec la publication du double-album Influence. En 2008, cherchant toujours à dépasser les frontières entre catégories de musique, l’artiste rend hommage à une grande figure de la « Musica Popular Brasileira » puisque Milton Nascimento rejoint les Belmondo en studio pour interpréter certaines de ses compositions.

En 2011 Lionel Belmondo publie un autre album avec l’ensemble Hymne au Soleil et s’engage par la suite dans le développement de B-Flat Recordings qu’il a créé avec son frère.

Désormais internationalement reconnu, Lionel Belmondo continue d’enrichir sa discographie, ne cessant de développer son jeu lyrique et mélodique !

Thomas Bramerie
https://youtu.be/gJbgWYsneeM

Thomas Bramerie est depuis longtemps l’un des meilleurs bassistes de jazz de l’hexagone. Son instrument porte et rythme la musique mais chante aussi des mélodies, le bassiste devenant ainsi un des solistes de l’orchestre, une de ses voix mélodiques. Son nom revient souvent dans ce blogdeChoc car, très demandé, Thomas a enregistré et joué avec de nombreuses formations. Comment oublier “Five in Green” (IDA) enregistré en trio à Brooklyn en 2002 avec Bruce Cox et Olivier Hutman, un disque de ce dernier. “Always Too Soon” (Cristal) d’Hervé Sellin en 2017 et “Twenty” (Bonsaï Music), cosigné avec André Ceccarelli et Jean-Michel Pilc en 2014, comptent parmi mes Chocs de l’année. Thomas est aussi le bassiste de “Love For Chet” (Naïve) un opus en trio de Stéphane Belmondo consacré au répertoire du regretté Chet Baker, et de “Unknown” (Crescendo), le disque le plus récent de Pierrick Pédron.

Henri Florens
https://youtu.be/Ip1E8LNulcQ

Sa technique, sa culture et son univers particuliers classent Henri Florens parmi les musiciens qui perpétuent l’excellence du jazz. Accompagnateur hors pair à la carrière vertigineuse, sa contribution musicale est remarquable, que ce soit aux côtés de légendes telles que Chet Baker, Roy Haynes, Eddie Gomez, Bill Coleman, Dizzy Gillespie, Barney Wilen, des frères Belmondo, du Jazz Hip trio…

Son 1er disque solo reflète son univers musical intime, empreint de sa passion pour Art Tatum, Cole Porter ou Bill Evans, riche de ses propres compositions et de son goût immodéré pour le répertoire de Chopin. Cet album rend hommage à son ami François Chassagnite.

PRESSE

« Henri Florens, magnifique musicien anti-spectaculaire dont la phrase à l’articulation louvoyante, audacieuse souvent, jamais banale harmoniquement et rythmiquement, est un vrai régal. »
Jazz magazine

« D’une sensibilité remarquable, artisan généreux du clavier, Henri Florens fait, auprès des connaisseurs, figure de musicien légendaire. [...] Tout l’or du piano sous les doigts de ce poète magicien qui ne s’autorise, musicalement, rien d’autre que l’essentielle beauté. »
Dauphiné libéré

SAM 08 SEPTEMBRE 2018 – YANCOUBA DIEBATE (World Music)

MOSES PATROU 22 Février 2018

Yancouba Diebaté – Chant & Cora
Avec son groupe Wato

En 1988, au cours du festival de la « Jeunesse et de la Culture » à Dakar, l’Ensemble Instrumental de Kolda – dont Yancouba est le chanteur – remporte le Premier Prix et Yancouba est consacré « Meilleur Chanteur Compositeur » grâce à son magnifique chant pour la jeunesse : Fondinké.
Après ce succès, de retour en Casamance, il tourne avec son grand frère Boucar Diébaté dans tout le pays. Griots reconnus, ils animent les fêtes lors des récoltes, des baptêmes et autres réjouissances populaires qui rythment la vie des Casamançais.

Musiciens accomplis, ils incorporent à leur répertoire divers types de musiques d’Afrique de l’Ouest. Yancouba participe aussi à de nombreuses émissions de radio, comme la « Nuit des
griots » et la « Nuit des artistes Sénégalais ».
En 1998, il s’expatrie en France et tourne, compose et interprète pour France 3 la musique du film d’Agnès Bert « Sarjee Batman
Venus Hottentote ». Il collabore avec la compagnie Création du Monde du célèbre danseur Georges Momboye. En 2003, il rencontre le groupe Touki et participe avec lui au « Festival de la jeunesse » à Marseille ainsi qu’à un « Hommage à Léopold Sedar Senghor » à Nevers.

WATO : Après avoir conquis le public à paris en solo (Kora & chant )Yancouba cherche à former un groupe de Jazz, reggae, soul, Trad plutôt Afro-Beat, il sillonne la France et l’Europe et en 2008, il se pose à Marseille.
Il forma une 1ère formation avec Kora, Batterie, guitare bass, guitare solo, saxo et/ou piano cette formation a eu un réel succès car il se sont produit dans les plus grandes scène internationales: Babelmed, festival Jazz des 5 continents, festival Jazz à Viennes, Nice Jazz festival, festival Jazz de Saint louis Sénégal, Festival

De Zinginchor, et des 1ere parties: Baaba maal en
2011 Marseille, ainsi que des festivals de grande envergure en Europe, Italie, Belgique, Suède, Espagne… Pendant 7 ans le Groupe n’a pas de repos, aux grands bonheurs de ces artistes accomplis.

SAM 01 SEPT 2018 – HENRI FLORENS Piano Solo (Jazz)

AMAURY FAYE LUN 16 JUIL 2018

Henri Florens – Piano

C’est ainsi, il y a des moments de vérités absolues qui jalonnent la vie et la carrière d’un pianiste, le moment et le lieu du Piano Solo … Une rencontre intime avec le public qui ne peut opérer sans une rencontre avec soi-même, avec l’étrange exigence de se surpasser pour se séduire, se faire vibrer « de l’intérieur » et livrer enfin cette richesse aux oreilles présentes.

Fidèle au Jam Marseille et ami des lieux, Henri Florens sera ce messager de lui-même lors de ce concert exceptionnel en piano solo.

***

Henri Florens
https://youtu.be/Ip1E8LNulcQ

Sa technique, sa culture et son univers particuliers classent Henri Florens parmi les musiciens qui perpétuent l’excellence du jazz. Accompagnateur hors pair à la carrière vertigineuse, sa contribution musicale est remarquable, que ce soit aux côtés de légendes telles que Chet Baker, Roy Haynes, Eddie Gomez, Bill Coleman, Dizzy Gillespie, Barney Wilen, des frères Belmondo, du Jazz Hip trio…

Son 1er disque solo reflète son univers musical intime, empreint de sa passion pour Art Tatum, Cole Porter ou Bill Evans, riche de ses propres compositions et de son goût immodéré pour le répertoire de Chopin. Cet album rend hommage à son ami François Chassagnite.

PRESSE

« Henri Florens, magnifique musicien anti-spectaculaire dont la phrase à l’articulation louvoyante, audacieuse souvent, jamais banale harmoniquement et rythmiquement, est un vrai régal. »
Jazz magazine

« D’une sensibilité remarquable, artisan généreux du clavier, Henri Florens fait, auprès des connaisseurs, figure de musicien légendaire. [...] Tout l’or du piano sous les doigts de ce poète magicien qui ne s’autorise, musicalement, rien d’autre que l’essentielle beauté. »
Dauphiné libéré

VEN 24 AOUT 2018 – GOMEZ/MASSA/FERNE (SOUL MUSIC)

AMAURY FAYE LUN 16 JUIL 2018

Jean Gomez – Chant & Guitare
John Massa – Saxophones Alto & Soprano
Patrick Ferné – Contrebasse

Sing Some Songs Trio

3 amis de longues dates se retrouvent en cette fin d’été pour un trio inédit et original. Le « patron » Jean Gomez (Chant et Guitare) et John Massa (Saxophones) collaborent depuis une quinzaine d’années au sein du groupe The Godfathers, leur complicité et leur amour de la soul music offriront à Patrick Ferné, complice des deux autres dans la formation Soul Turns Jazz, un chant d’expression épuré pour sa contrebasse. La gageure de ce trio inédit est de chanter, de chanter par toutes les voix possibles de leurs instruments, de leurs voix et de leur présence sur la scène familiale du Jam Marseille.

JEU 23 AOUT 2018 – ALEXIS AVAKIAN TRIO (Jazz)

AMAURY FAYE LUN 16 JUIL 2018

Alexis Avakian – Saxophones
Nicols Koedinger – Contrebasse
Nicolas Grupp – Batterie

CONCERT EXCEPTIONNEL – Hommage à John Coltrane

Alexis Avakian, immense saxophoniste et compositeur natif de Marseille, poursuit une carrière internationale de tout premier plan. Résidant à Paris depuis 2006 et souvent en tournée, il est très rare de l’écouter à Marseille, Le Jam Marseille vous offre de le découvrir ou de le re-découvrir dans un hommage à John Coltrane, accompagné par les charismatiques Nicolas Koedinger à la contrebasse et Nicolas Grupp à la batterie.

https://youtu.be/zJ84qpHsoYk

Alexis Avakian.
Musicien franco-arménien, a débuté la musique à 10 ans. Il obtient la médaille d’or de la classe de jazz du C.N.R. de Marseille en 2003, en 2 ans. Il s’est formé auprès des saxophonistes Eric Barret, Sylvain Beuf, Grant Stewart, Jerry Bergonzi.

Installé à Paris depuis 2006, il se produit avec Zool Fletcher, Franck Amsallem, Rémi Vignolo, Jérôme Barde, Romain Pilon, Philippe Soirat…

Dans le même temps, il développe sa musique et constitue un quartet de référence : Fabrice Moreau à la batterie, Mauro Gargano à la contrebasse et Ludovic Allainmat au piano. Ses compositions métissées mêlent saxophone et doudouk et délivrent un jazz moderne et lyrique.

Pour son premier album Digging Chami,  » Révélation  » Jazzmagazine, il s’entoure d’invités : Romain Pilon à la guitare, Artyom Minasyan au doudouk et Zadig Panossian au dhol. Il est 3ème dans la catégorie musicien « Révélation Française de l’année » en 2015.

Pour son second disque « Hi Dream », il est en quintet cette fois : Fabrice Moreau à la batterie, Mauro Gargano à la contrebasse, Ludovic Allainmat au piano et Artyom Minasyan au doudouk. L’ambul est ****Jazzman, élu Citizen Jazz, album de la semaine Fip Radio, et sélection 10 disques de jazz français à écouter en 2017.

Il travaille à l’élaboration de son 3ème album qui sortira en janvier 2019.

JEU 14 JUIN – ROBERT PETTINELLI QUARTET (Jazz)

THIRD SUNDAY DIM 18 Février 2018

Robert Pettinelli – Sax alto & soprano
Lionel Dandine – Piano
Olivier Pinto – Contrebasse
Raphaël Sonntag – Batterie

Un concert de Robert Pettinelli est toujours l’empreinte intemporelle de la preuve de l’existence du Jazz à Marseille. Le Jazz ancré dans la tradition Bop, le Jazz de l’émotion aussi, porté par un souffle pris une première fois il y a plus de 80 ans et propulsé dans le nickel d’un saxophone comme une déclaration d’amour à la musique, une amante tumultueuse.

Robert Pettinelli, né à Marseille, découvre le jazz avec des disques d’Armstrong, Ellington, Fats Waller… Gardien du « temple Be Bop » et figure incontournable du jazz marseillais, Robert Pettinelli fait vivre les standards, Charlie Parker, Toots Thielemans, Wilard Robinson ou Jimmy Van Heusen…

Il est entouré ici des excellents Lionel Dandine au piano, Raphael Sonntagà la batterie et Olivier Pinto à la contrebasse. Une soirée où l’émotion sera au rendez-vous, comme à chaque fois que Le Grand Robert vient poser son saxophone sur la scène du Jam.

SAM 09 JUIN – DAVID CARNIEL TRIO (Jazz)

THIRD SUNDAY DIM 18 Février 2018

 

David Carniel – Batterie
Fred Drai – Piano
Olivier Pinto – Contrebasse

Cadet d’une famille talentueuse de musiciens de Jazz, David Carniel incarne la jeunesse et l’enthousiasme de la nouvelle scène déjà incontournable du paysage Jazz marseillais. Le Jam Marseille lui témoigne sa confiance, sa reconnaissance et son talent en lui confiant le tout premier concert de son trio sous son propre nom. Le talent résidant aussi dans la faculté de très bien s’entourer, il sera accompagné par le rayonnant Fred Drai au piano (son dernier concert au Jam résonne encore de bonheur dans nos murs ! ) et le non moins réjouissant Olivier Pinto à la contrebasse, qui délaissera ainsi quelques instants son propre septet pour venir s’exprimer dans la force et la délicatesse de la formule en trio. Un concert sous le signe de la fraternité et de la passion pour cette musique, une envie de partager … Un concert évènement donc absolument immanquable.

MER 06 JUIN CONCERT EXCEPTIONNEL :OPAL OCEAN

THIRD SUNDAY DIM 18 Février 2018

Amoureux de la musique ne manquez pas le concert de ces deux incroyables guitaristes venus d’Australie.!!

Opal Ocean va venir jouer à Marseille pour la première fois, à vos agendas !

Ouvrant les frontières entre les genres, le duo de guitares acoustiques Opal Ocean associe les techniques traditionnelles du Flamenco avec celles plus contemporaines du Rock pour créer leur propre univers de son.

Alex Champ (Nouvelle Calédonie) et Nadav Tabak (Nouvelle Zélande) ont débutés leur carrière en se produisant dans les rues de Melbourne en 2013, avec pour seuls revenus les ventes de leur CD et les dons des passants. Depuis, le duo a vu son travail s’épanouir avec leur premier EP “Terra” qui a rencontré un vif succès et s’est vendu à plus de 7000 exemplaires et la vidéo de leur single “J.A.M” est devenue virale sur les réseaux sociaux avec plus de 10 millions de vues.

Fin 2016 Le duo sort enfin son, très attendu, premier album “Lost Fables”. Produit par Dave Newington et mixé/masterisé par Mark Lewis, l’album capture parfaitement la relation unique qui lie les virtuoses à leur instrument. “Lost Fables” est acclamé sur les réseaux sociaux et attire l’attention sur le duo qui se retrouve propulsé sur la scène internationale avec une tournée Européenne et des apparitions dans des festivals aussi prestigieux que Montreux Jazz Festival, Gurten Festival, Earth Garden Festival et bien d’autres encore.

Opal Ocean n’a pas fini de vous surprendre par son habilité hors du commun et un son qui redéfini la guitare instrumentale d’aujourd’hui.

https://www.youtube.com/watch?v=Km5AuhhgZLI

https://www.youtube.com/watch?v=TQ1eHtdVQPQ

https://www.youtube.com/watch?v=rFmBYr4LXAs

Social media

https://www.facebook.com/OpalOcean/?ref=br_rs

http://www.opalocean.com.au

DIM 03 JUIN – OPEN BLUES JAM SESSION

OPEN BLUES JAM SESSION 06 MAI 2018

LA DERNIERE de la saison 2017 – 2018

Le Rendez-vous incontournable des blues lovers !!!
Concert de « La Confrérie du Blues » suivi d’un Open Jam animé par les meilleurs musiciens blues de Marseille !

Avec selon les disponibilités des musiciens :
Jean Gomez – Chant Lead / Basse
Marko Balland / Ange King – Harmonica
Alain « Loise » Chiarazzo / Sébastien Gomez – Guitare
Phil The Blues – Chant / Guitare
Jean-Philippe Meresse / Julien Gomez – Batterie
…. Et Vous !!!

DIM 28 JAN 2018 – World Mysic eXperiment invite Cyril Benhamou (World Music)

WMexp 26 NOV 2017

Pour le dernier dimanche de chaque mois, le JAM vous propose son concept « World Music eXperiment ».

Dirigé par la chanteuse Mona et le pianiste Patrick Cascino, ce projet a pour objectif d’explorer les multiples facettes de la World Music et d’inviter chaque mois un ou plusieurs artistes pour vous proposer une fusion de sonorités musicales sans frontières.

Pour cette nouvelle session, le collectif invite le compositeur et multi-instrumentiste Cyril Benhamou

Ce jeune musicien issu du jazz et des musiques actuelles, s’est particulièrement fait remarquer sur la scène marseillaise ces dernières années.
Après un parcours à la classe de jazz du Conservatoire de Marseille, il multiplie les concerts, les expériences et les rencontres.

En privilégiant la composition et l’arrangement soigné,
Cyril Benhamou nous ouvre les portes de son univers musical. Visite guidée entre jazz, funk, blues, musique méditerranéenne, une musique moderne et à l’aise dans son époque.

Reconnu sur la scène nationale, Cyril Benhamou a été récompensé pour son travail lors du Concours Jazz de la Défense en obtenant le grand prix Sacem decomposition.

Parallèlement à son actualité personnelle, et reconnu pour son éclectisme musical, il est régulièrement sollicité pour accompagner ou jouer aux côtés d’ artistes confirmés :

- enregistre sur le dernier album des Troublemakers, Express Way, paru sur Blue Note

- nombreux concerts avec David Walters

- participe au projet Ysaé, en studio et sur scène

- concerts avec Shogun (Magic Malik, DJ Oil, DJ Rebel)

- joue avec Julien Lourau sur son projet électro Brighter Days

- multiplie les premières parties (Erik Truffaz, Ahmad Jamal, Hocus Pocus, Uri Caine, Socalled, Alice Russel, Abd Al Malik…)

- soutenu par Cultures France (qui vise à promouvoir les artistes français à l étranger)

- a participé à différents projets internationaux qui l’ ont conduit à jouer à Sarajevo (Bosnie – Herzégovine), Sao Polo (Brésil), Kinshasa (Congo), en Croatie, Roumanie, Hongrie, Algérie, Suisse…

Patrick Cascino – Piano, Direction Artistique
Mona – Chant, Cajòn
Christophe Isselee – Guitare
Sebastien Markezana – Basse
Franck Taieb – Batterie, Percussions
Guest : Cyril Benhamou – Flûte traversière

MER 24 JAN 2018 – Hermon Mehari & Enzo Carniel Quartet (JAZZ)

Impression

Hermon Mehari & Enzo Carniel quartet:

Hermon Mehari: Trompette
Enzo Carniel: Piano
Damien Varaillon: contrebasse
Stephane Adsuar: Batterie

Enzo Carniel est un pianiste Français né en 1987. Il commence l’étude du piano classique et découvre le jazz pendant l’adolescence.
Après 5 années de Médecine à la Faculté de Marseille , il décide alors de se consacrer entièrement à cette musique, il est médaillé en 2009 au CNR de Marseille.
Il rejoint alors le Conservatoire National Supérieur de Musique Paris dans la classe de Jazz et Musique improvisées. Il obtient en juin 2015 le premier prix du CNSMDP et un prix d’improvisation générative.
Ses recherches et toutes ses collaborations donnent naissance au quartet « House of Echo » ou se mêlent longues plages improvisées et compositions.
Influencé par Paul Bley, Thelonious Monk, Keith Jarrett, et les grands pianistes l’histoire du jazz, il tente d’explorer les palettes sonores et les possibilités intrinsèques du piano. Son approche est basée sur la naissance au moment présent d’idées musicales, dans le non jugement esthétique, un approche « brute » de l’improvisation utilisant toutes ses influences et sensations.
En 2014, en collaboration avec le label NoMadMusic, il enregistre sont premier disque en piano solo appelé Erosions.
En 2016, le second opus du quartet House of Echo est enregistré au studio de Meudon, il devrait voir le jour au printemps 2017.

Hermon Mehari’s anticipated debut album as a leader, “Bleu”, marks a new era in his career. The music covers both the ground of his contemporaries and his own original music in such a way to illustrate his current musical path. “Bleu” includes ECM recording artist Aaron Parks on piano, Blue Note recording artist Logan Richardson on alto saxophone, Peter Schlamb on vibraphone, Ryan J. Lee on drums and Rick Rosato on bass. Mehari was the recent winner of the 2015 Carmine Caruso International Trumpet Competition and a semifinalist in the 2014 Thelonious Monk Jazz Competition. In 2014 he released the CD « Our Journey » with Diverse, his second with the group. Mehari maintains a touring schedule around the world with his own group and as a sideman.

Mehari was also the winner of the 2008 National Trumpet Competition and placed 2nd in the International Trumpet Guild competition in Sydney, Australia. As a founding member of Diverse, whose eponymous debut album on Seattle-based Origin Records reached the Top 40 on the Jazzweek Radio Charts, he has performed professionally with noted saxophonists Jaleel Shaw, Logan Richardson, Bobby Watson, Ben Van Gelder, and Tivon Pennicott. He has also performed with Aaron Parks, Joe Sanders, Hubert Laws, Randy Brecker, Tony Tixier, Dave Pietro, Clay Jenkins and many other great musicians.

Hermon Mehari received his BM in Jazz Performance from the University of Missouri – Kansas City Conservatory of Music and Dance in 2010. In addition to performing, he dedicates himself to being a serious educator and has participated in clinics and panels around the world.

DIM 21 JAN 2018 – THIRD SUNDAY invite LAMINE DIAGNE (GROOVE)

Impression

Le Rendez-Vous Mensuel du Groove au JAM est désormais une « adresse » à Marseille. Le groupe résident Third Sunday dirigé par le saxophoniste John Massa invite chaque mois un musicien à partager la scène avec la formation marseillaise.
Ce dimanche 21 Janvier, le charismatique saxophoniste ténor Lamine Diagne sera à l’honneur au sein du collectif marseillais.

Lamine Diagne .
Si il est un musicien atypique et dont l’Aura précède le nom, c’est bien du multi-intrumentiste Lamine Diagne dont nous parlons. Saxophoniste impeccablement à l’aise dans tous les schémas rhytmiques, un son énorme et une générosité qui vous bouleverse à chaque écoute. Lamine, de part ses activités théâtrales reconnues dans l’hexagone ( Il est fondateur de la compagnie de l’Enelle ), est très rare sur les scènes marseillaises, c’est une véritable chance et un grand plaisir de recevoir ce grand « agitateur », armé de groove et de poésie, sur la scène du Jam Marseille.

John Massa – Sax Alto
Pascal Balnc – Basse
Tom Tiberi – Guitare
Patrick Cascino – Claviers
Claude Sarragossa – Batterie
invité : Lamine Diagne – Saxophone Ténor

SAM 20 JAN 2018 – KING KRAB (FUNK GROOVE)

Impression

King Krab c’est l’histoire de deux frères originaires de Marseille. Enfants des ‘90s, ils usent largement les vinyles, cassettes et autres «Compact Disc» des classiques afro-américains que recèlent les étagères de leur père. À l’adolescence, comme un écho à cette enfance musicale, Lucas et Adam prennent guitare et basse pour instrument respectif. Les deux frères apprennent sur le tard mais avec ferveur, ce qui les amène à fréquenter très vite les jam sessions marseillaises. Tandis qu’Adam rajoute le piano à ses compétences, c’est le vrai déclic pour Lucas lorsqu’il s’essaye au chant. Leurs premières maquettes ne tardent pas à confirmer que pour eux, composer et écrire à deux est naturel. Former un groupe fraternel devient alors une évidence, King Krab est né !

Signés chez Uptone Records, un label parisien indépendant, en 2012, ils enregistrent leur premier album «All In » sorti fin mai 2016.

Depuis deux ans, les performances live, dont certaines furent de vraies communions avec le public, nouent les coeurs et font frissonner les échines. Avec plusieurs premières parties à leur actif, ils se sont confrontés à différents publics, qu’ils n’ont jamais laissé indifférents.

Lucas Derez – Guitare/Chant
Adam Derez – Basse/Chant
Kévin Gelsi – Claviers
Florent Sallen – Batterie

https://www.facebook.com/kingkrabmusic

 

 

VEN 19 JAN 2018 – PAUL ADORNO « STANDARD AND RICH’S QUARTET » (JAZZ)

Impression

Marcel Prevot – Guitare
Paul Adorno – Batterie
Jean-François Merlin – Contrebasse
Stephan Scholler – Piano

Marcel Prevot (guitare) est né en 1961. Il suit les cours du guitariste Marseillais Jean Paul Florens ainsi que les ateliers d’improvisation de Jean Marc Montera au GRIM de Marseille.
Il intègre ensuite la classe de jazz du CPMA. Il joue entre autre au côté de : Christian Brazier , Sandy Patton, Pierre Cammas, Lionel Belmondo, Fred Menillo, José Capparos, Emile Atsas, Philippe Jardin, Phillipe Lerabo, Sophie Agnel, Fred Jeanne, Gildas Etevenard, Coco Briaval, Lizzie Gayle, Guitariste au sein du Quartet “BELLEVUE SWING”
( Jazz à Brignoles , Jazz à St Remy , Collioures Jazz )

Paul Adorno (Batterie) a étudié dans la classe de Guy Longnon (CNR Marseille) et dans la classe de percussion au Conservatoire d’Aix-en-Provence. Il intervient dans divers groupes de musique improvisée et collabore à de nombreuses formations de jazz locales. Habitué de la scène jazz marseillaise (La Caravelle, Le Pelle-Mêle, El Ache de Cuba, l’Arteka, Le Jam), il a participé à la mise en place de plusieurs jam-sessions dans divers lieux.

Jean-François Merlin (contrebasse) est musicien professionnel depuis 20 ans.
Après des études d’informatique, il décide d’apprendre la guitare en autodidacte pour ensuite poursuivre et finir ses études au sein des Conservatoires de Musique de la région (Classe de jazz – Aix et Marseille). C’est là qu’il découvre la contrebasse qui deviendra par la suite son instrument principal.
Très ouvert sur la musique, se produisant sur les scènes nationales et internationales, il joue toutes les sortes de Jazz : Dixieland, New Orleans, Swing, Be Bop et Contemporain. Très curieux, il s’aventure aussi dans d’autres styles musicaux comme la musique du monde et la musique actuelle.
Par ailleurs entreprenant, Il crée avec Christian Bon une Ecole de Musique (Atelier Guitare Plurielles sur Aix en Provence), Un Club de Jazz/ Restaurant/ Cave à vin (Le clos des Magnans à Aix en Provence) qui produira jusqu’à 4 concerts par semaine, le festival Jazz and Bio ainsi que deux collectifs de musicien JazzandCo, plus tard remplacé par Jazz-Events.

Stephan Scholler (piano). D’origine allemande, Stephan a suivi les cours de Peter Walter à la Folkwang Musikschule Essen, Allemagne. Il part quelques années à Londres puis à San Francisco où il joue dans divers groupes. Il est installé à la Ciotat depuis une dizaine d’années et se produit dans plusieurs formations à Marseille.

MER 10 JAN 2018 – MASSILIA GYPSY BAND

Impression

Léa Bechet – Chant
Manu Lépine – Guitare
François Devun – Violon
Guillaume Hogan – Contrebasse
Simon Sieger – Accordéon
Sylvain Congès – Clarinette

Les Massilia Gipsy Band sont un groupuscule de six musiciens qui sévit pour l’instant aux alentours de Marseille. Il est né d’une histoire assez originale, celle de quelques amis, tous musiciens, qui décident un jour de faire un groupe ensemble (on peine à le croire), autour des influences qui sont celles de chacun : le tzigane, le swing, le klezmer ou encore l’opéra.
Le groupe commence par se produire, voire se reproduire, dans les troquets les plus prestigieux du 5e arrondissement ; mais rapidement le succès est tel qu’il acquière une renommée intercommunale, et joue dans des villes aussi exotiques que La Ciotat ou Aix en Provence.
Depuis, le groupe est encensé par la critique, et collectionne les témoignages les plus élogieux : « c’était super », « quelle belle musique », ou « ils sont vraiment poststructuralistes » sont des phrases qui reviennent souvent après leurs concerts.
Il faut dire que l’équipe n’est pas complètement débutante, qu’elle marie virtuosité et sensibilité, mélancolie et optimisme, au service d’un métissage musical qui ne manque jamais de faire chavirer le public.
Bref, comme dirait le Monde Diplomatique : « ça déchire grave sa race ».

DIM 17 DEC 2017 – THIRD SUNDAY invite GILLES GRIVOLLA (Groove)

Impression

Le Rendez-Vous Mensuel du Groove au JAM est désormais une « adresse » à Marseille. Le groupe résident Third Sunday dirigé par le saxophoniste John Massa invite chaque mois un musicien à partager la scène avec la formation marseillaise.
Ce mois ci, Après le bassiste Reggie Washington, le saxophoniste Hirokazu Hishida, c’est encore un saxophoniste de talent que reçoit la formation du Jam : Le saxophoniste Gilles Grivolla, un temps pensionnaire de la Berklee School of Music de Boston et de retour d’Amérique du sud ou il a vécu plusieurs années, est l’un des instrumentistes majeurs que compte notre région. Sa sonorité ample et puissante au saxophone ténor sait aussi se fondre dans les tréfonds de la musique groove. Un rendez-vous à ne pas manquer.

John Massa : Saxophone alto
Cyril Benhamou : Piano
Thomas Tiberi : Guitare
Pascal Blanc : Basse
Claude Sarragossa : Batterie
Gilles Grivolla : Saxophone ténor

JEU 30 NOV 2017 – LOUIS WINSBERG et ANTONIO EL TITI

Impression

C’est un concert exceptionnel que vous propose le Jam Marseille ce Jeudi 30 Novembre avec la venue de deux des plus extraordinaires guitaristes français. La magie réunie parfois la virtuosité avec la sensibilité et la musicalité : c’est le cas pour ce duo de rêve que nous proposons au Jam Marseille.

Louis Winsberg – guitare

Antonio el Titi – guitare 

 

Louis Winsberg, est l’un des guitaristes virtuoses francais les plus réputés. Jazzman, tout d’abord connu comme co-fondateur du mythique groupe Sixun , il a par la suite inventé un son et une musique des plus originales, à la croisée du Jazz et du Flamenco.

DJANGO d’OR Musicien Confirmé en 2008, il sort en 2011 son 7eme album en leader « Marseille Marseille »

Avec LA DANSE DU VENT, JALEO, DOUCE FRANCE et maintenant GYPSY EYES Louis Winsberg a joué dans le monde entier.

(Bio complète en fin d’article)

Né a Marseille en 1977, Antonio Abardonado ‘El Titi’ est issu d’une famille gitane en provenance de Malaga. Il a appris la guitare très jeune de manière autodidacte sous la surveillance de son père, en écoutant  Paco de Lucía et Vicente Amigo . Véritable mélomane, Antonio  ‘El Titi’ puise ses inspirations dans l’écoute de ses propres disques de jazz, classique, de latin-jazz, de salsa, de rock ainsi que dans ses participations auprès de musiciens d’autres horizons.

 Antonio ‘El Titi’ est un guitariste et un compositeur talentueux, avec son autoproduction  Disfruto Flamenco,  il prouve qu’il est aussi à l’aise dans la seguiriya, la bulería et la soleá que dans les fusions latines les plus sophistiquées. Depuis quelques années, il travaille avec son propre groupe de sept musiciens, composé de gitans marseillais ainsi que du cubain Ruben Paz, diplômé du Conservatoire Supérieur de La Havane, aux cuivres et aux claviers lorsque le groupe s’attaque aux fusions.

En 2007, il a été appelé par le DJ David Vendetta pour une participation discographique, sur le morceau « Unidos para la Música (version flamenco) ». La musique électronique, qu’il n’écoute pourtant pas, lui a inspiré des accords si puissants que la collaboration va se renouveler, à la demande du DJ. Redit.

 

 

Louis Winsberg – Bio Complète

 

Né à Marseille en 1963, Louis Winsberg aborde la guitare à l’âge de douze ans, avec des amis gitans, le groupe Los Reyes devenus depuis les Gypsy King. Il étudie la guitare classique pendant deux ans, travaille le jazz en autodidacte et participe à des stages dirigés par Christian Escoudé et Gérard Marais.

En 1979, il s’installe à Paris et commence à se produire dans les clubs parisiens, tout en continuant ses études au Lycée Musical de Sèvres.

En 1981, il participe à son premier enregistrement avec Los Reyes.

En 1983, il remporte le premier prix de soliste du Concours National de la Défense. Dès lors, il occupe une place de choix sur la scène française, et devient professeur au CIM à Paris. Il se produit alors dans de nombreuses formations : Antoine Illouz, Antoine Hervé, Elisabeth Caumont, Eric Le Lann (avec lequel il enregistrera en compagnie de Mike Stern, Eddie Gomez, Mino Cinelu et Paco Sery).

C’est en 1984 que la rencontre avec Jean-Pierre Como et Paco Sery donne naissance au groupe Sixun, avec lequel il enregistrera 9 albums, 3 clips et effectuera de nombreuses tournées en France et à l’étranger. Louis Winsberg est l’un des premiers en France à avoir utilisé la guitare synthé. Il est très attaché à la recherche de la mélodie, l’harmonie et le timbre. Il s’intéresse beaucoup aux musiques ethniques et à leur aspect rythmique.

En 1987, il forme son propre trio basé sur des compositions originales et enregistre fin 1988 l’album « Appassionata » qui affirme sa créativité.

Après l’envol de Sixun (1990/91), il profite d’une année « off » pour renouveler l’expérience et enregistre son second album en leader : « Camino ». Il forme alors un quartet et le succès aidant, effectue une grande tournée en France et en Afrique, et participe au MIDEM 92. Il travaille également avec la compagnie de danse contemporaine « L’esquisse » (Bouvier/Obadia), pour laquelle il compose la musique de « Plein soleil » (Exposition Universelle de Séville, Festival d’Avignon, Opéra Garnier à Paris).

En 1992, il signe avec Sixun, chez Polygram Verve pour qui ils réaliseront deux albums et une compilation. La même année, il enregistre un disque en duo avec le guitariste Sylvain Luc : « Petits déjà… ».

En 1994, Sixun s’installe à New York durant six mois pour y faire des concerts et y enregistrer leur second album pour Polygram, « Lunatic Taxi » qu’ils enregistreront dans les studios de Power Station.

En 1997, le 5tet « La Danse du Vent » part pour une longue tournée dans toute la France (plus de trente concerts). Louis Winsberg a rendez-vous avec son public, fidèle et nombreux, qui accueille chaleureusement ce nouveau spectacle. En 1998, il enregistre le 9ème album avec Sixun, « Nouvelle Vague » qui sortira chez Warner, suivi d’une tournée en France.

Début 1999, le 5tet donne douze concerts en Afrique de l’Est, puis joue au Festival de Mérida au Mexique et se produit régulièrement dans les festivals français.
Dès cette époque, Louis a en tête un projet multiculturel. Il se met à étudier le Flamenco et à rencontrer des musiciens issus de ce milieu. Il travaillera également avec les Doky Brothers, pour qui il enregistrera plusieurs albums et fera une tournée en Scandinavie en compagnie de Gino Vanelli et Randy Brecker. Par la suite, sortiront deux albums auxquels il aura participé : l’album « Laddé » des frères Touré-Touré (ayant eux même participé au dernier album de Sixun), ainsi que  « Tribal Traquenard » le premier album solo de Stéphane Huchard.

Courant avril 1999, il effectue une série de concerts au sein du quintet de Marc Berthoumieux, pour l’album « Les Couleurs d’ici », tournée qui va les amener jusqu’au Mexique. À l’automne 2000, Louis Winsberg participe à l’enregistrement du nouvel album de Claude Nougaro ainsi qu’au spectacle au Palais des Congrès. Il ne délaisse pas pour autant les collaborations ponctuelles avec ses amis et participe aux albums d’Alfio Origlio et de Miguel Sanchez.

Au début de l’année 2000, le Phénix de Valenciennes accueille « Jaleo » en résidence pour deux mois, offrant au groupe des conditions de travail exceptionnelles. Le spectacle est créé le 30 mars, rencontrant un vif succès auprès du public, et tourne depuis en France. Le disque, enregistré entre le midi et Paris sort le 23 octobre 2001 sur Earcy/Universal Jazz.

En 2002 et 2003, « Jaleo » envoûte un public très chaleureux et de plus en plus nombreux. 2003 est l’année du 100ème concert de « Jaleo » !
Après une belle tournée avec le 1er « Jaleo », Louis Winsberg et les six musiciens du groupe profitent d’une résidence à Istres en automne 2003, pour travailler à un nouveau spectacle. C’est le disque de cette nouvelle aventure qui est sorti en janvier 2005 : « Le Bal des Suds ».

En décembre 2002, Louis Winsberg est en tournée au Japon avec le célèbre saxophoniste nippon Sadao Watanabe et en Juillet 2003 en Scandinavie avec Bill Evans. Il participe également de 2002 à 2006 aux tournées de spectacles « Kurt Weil »  et « J’ai deux amours » de Dee Dee Bridgewater en Europe, aux USA et au Japon. C’est à Coutances lors du Festival 2006 que Dee Dee et Louis feront un concert mémorable simplement en duo : point d’orgue de leur collaboration.

En résidence à Coutances (Jazz sous les Pommiers) depuis 2004, Louis Winsberg poursuit ses rencontres avec les « musiciens voyageurs » lors des « Winsberg.World.Work ». Les W.W.W. sont nés de soirées informelles en Club à Paris. Autour d’un trio constitué, des invités improvisaient sur des thèmes inspirés par cette famille de « musiciens voyageurs ». C’est au cours d’une de ces nuits dont le thème était l’Espagne, qu’est né « Jaleo« .

Les 3 Afriques se sont rencontrées à Coutances en mai 2005. Dans son constant désir de réunir des sons, de créer des nouveaux ponts entre les cultures et d’élargir les chemins musicaux, Louis Winsberg continue sa route vers des Afriques aussi diverses que puissantes, reliées par les chants et les rythmes qui viendront ici se côtoyer tout naturellement, du Maghreb au Sénégal jusqu’à Madagascar. Louis Winsberg pour le WWW 3 Afriques sera entouré de Karim Ziad (batterie), Solo Razaf (chant & guitare), Diogal (chant & guitare) et Jean-Christophe Mayar (saz).

En 2006, pour sa dernière année de résidence Louis Winsberg se produira à Coutances avec Sixun pour la tournée du 20ème anniversaire.
Parallèlement, Louis Winsberg ne délaisse pas le Jazz et retourne à la source même de cette musique en improvisant sur les standards de la chanson française. L’enregistrement de l’album « Douce France«  se réalise à l’automne 2006 avec Ira Coleman et Stéphane Huchard (e-motive records).
En décembre 2006, à la fin d’une tournée « Jaleo », Michel Fugain demande au groupe de Louis Winsberg de participer à l’enregistrement d’une de ses chansons « Hallelujah ». L’incroyable énergie du groupe séduit le chanteur et la collaboration ne s’arrêtera pas là.
Tout au long de l’année le réalisateur Jean-Pierre Bessières filme et réalise un documentaire sur Louis Winsberg « Le voyage de Louis »

En 2007, Louis Winsberg se partage sur la route entre « Jaleo » et « Douce France » pour la sortie de cet album.

En 2008, il initie son nouveau projet « Marseille Marseille » en résidence à Échirolles avec le Grenoble Jazz Festival et sort avec Sixun l’album « Palabre ».
En fin d’année il reçoit le Django d’Or dans la catégorie « Meilleur artiste confirmé ».

 

Django d’Or : « Meilleur artiste confirmé »

En 2009, le Festival Jazz au Fil de l’Oise lui donne carte blanche.

Maurane lui confie les arrangements de 4 titres sur son album « Nougaro ».

En 2010, la Division Culturelle de la SACEM qui le soutient depuis plusieurs années l’invite à se produire au MIDEM  avec « Jaleo »,  et Louis se produit sur de nombreux festivals de par le monde (Tahiti, Séoul, Fès, Tananarive, Las Palmas, Wroclaw…). Il participe également à la tournée Django 100 aux côtés de Romane et des frères Ferré et Sixun fête ses 25 ans par la sortie du DVD « Live in Marciac ».

2011 verra la sortie de son nouvel album « Marseille Marseille » et la création du spectacle jeune public « Le voyage de Carabalas » avec Minino Garay.

En 2012, Louis assure la direction artistique de la tournée de Maurane « Fais-moi une swing ». Il est accompagné sur scène par Jean-Christophe Maillard, Stéphane Huchard, Jérôme Regard et Pepito Montealegre.

En 2014 il sort un nouvel album en trio, « Gypsy Eyes », en compagnie de Rocky Gresset et Antonio El Titi autour de la rencontre de la guitare manouche et de la guitare Flamenca.

La même année il réalisera l’album de Maurane « Ouvre », pour Polydor, qui sera suivi d’une tournée Européenne de 70 dates en 2015/2016.

En 2015, il produit et réalise l’album de la chanteuse Berline : « Mes Révérences » qui sortira en mars 2016, ainsi que le troisième opus de Jaleo, avec l’album « for Paco », qui sortira chez Label Bleu en Novembre 2016.

 

JEU 23 NOV 2017 – LADELL MC LIN SUPER TRIO

Impression

LADELL McLIN

Chicago Blues / Blues Rock

Né et grandi dans le SouthSide Chicago, guitariste exceptionnel, chanteur et auteur-compositeur formé par les maîtres du Chicago Blues, Ladell McLin incarne le Blues authentique mêlé de l’énergie du Rock. Les critiques musicaux décrivent son style comme un métissage entre Lenny Kravitz, Jimi Hendrix, Buddy Guy et Stevie Ray Vaughan.

Ladell Mclin a joué, entre autres, avec Buddy Guy, Santana, BB King, Robert Randolph, Buddy Miles, Vernon Reid, Paul Schafer, Eddy Burks, sur des scènes mondialement réputées, dont le Montreux Jazz Festival en 2011 et l’Apollo Theater de Harlem en 2012.

Après de nombreux passages en France (Avoine Zone Blues, Le New Morning, Guitares en Scène, Salaise Blues Festival, Paris-Brooklin Tour avec Manu Lanvin, Sons d’Hiver, Woodstock Guitars) Ladell Mclin a été découvert par le public marseillais au Jam en août 2017.

Le 23 novembre il revient mettre le feu au Jam avec le Super Trio, accompagné avec maestria par ‘Zou Master’ Ichéme Zouggart à la basse et Chris Dailey Mccraven à la batterie. La complicité de ces trois virtuoses internationaux promet une soirée incandescente dédiée au Chicago Blues Live in Marseille!!!

Discographie

Stand Out (2005)

I am King (2012)

Butterfly and Sand, sortie prévue au printemps 2018.

Sélection de LIENS MUSIQUE YOUTUBE

Ladell Mclin Super Trio Live at Moom clip 22 (2017)

https://www.youtube.com/watch?v=FKpbHTfMU-E

DIM 19 NOV 2017 – John MASSA THIRD SUNDAY invitent HIROKAZU ISHIDA

CUZZU TRIO JEU 11 MAI 2017

John Massa – Sax
Cyril Benhamou – Claviers
Tom Tiberi – Guitare
Pascal Blanc – Basse
Claude Sarragossa – Batterie
guest : Hirokazu Ishida – saxophones alto & soprano

Le groupe Third Sunday, résident du Jam Marseille en charge d’animer les grooves sessions chaque troisième dimanche de chaque mois, profite du passage en France du saxophoniste japonais HIrokazu ishida pour l’inviter sur la scène du club.

Né au Japon à Hitachinaka, Hirokazu Ishida est un des saxophonistes marquants de la scène jazz japonaise d’aujourd’hui. Il a commencé par apprendre le piano à 5 ans et le trombone à l’école primaire. Puis tout en jouant dans des orchestres d’harmonie, il se met à composer ses premières mélodies sur son synthétiseur, ses jeunes oreilles influencées par des compositeurs comme Ryuichi Sakamoto entre autres.
Après avoir débuté le saxophone au lycée, il entre à l’académie Senzoku pour se perfectionner et se spécialiser dans l’étude de cet instrument. Il y suivra les cours de Yoshiyuki Hattori et Hideo Oyama en saxophone classique.

Durant ses multiples séjours en Angleterre et en France après sa formation universitaire, il se découvre une attirance particulière pour l’ambiance de l’Europe, berceau de la musique classique et terre d’accueil du jazz. Il décide alors de commencer à composer une musique qui fusionne les deux genres.
En 2012, il participe au concours international de saxophone de Taïchung (Taïwan), une des compétitions musicales les plus prestigieuses d’Asie et remporte le 4è prix.

En 2013, il rencontre le batteur « japonais-parisien » Hidéhiko Kan qui l’invite depuis à jouer très souvent en France. Ils fondent ensemble le projet « Tokyo Paris Express » en 2015.

Que ce soit au saxophone alto ou soprano, le jeu Hirokazu Ishida est fermement ancré dans la rigueur technique du classique et une connaissance étendue de la tradition orale du jazz, ce qui lui permet une grande aisance dans une multitude d’idiomes musicaux. Ses improvisations sont autant de voyages passionnants entre lignes mélodiques subtiles au raffinement zen, minimalisme pop, lyrisme romantique parfois teinté d’inflexions bluesy, swing hard-bop ou encore fulgurances coltraniennes.
Le Hirokazu Ishida compositeur écrit lui plutôt un jazz nourri d’influences européennes à la ECM, caractérisé par des mélodies fluides et des harmonies à l’élégance diaphane.

DIM 05 NOV 2017 – OPEN BLUES JAM SESSION (Blues)

Impression

Le Rendez-vous incontournable des blues lovers !!!
Concert de « La Confrérie du Blues » suivi d’un Open Jam animé par les meilleurs musiciens blues de Marseille !

Jean Gomez – Chant Lead / Basse
Ange King- Harmonica
Alain « Loise » Chiarazzo – Guitare
Phil The Blues – Chant / Guitare
Jean-Philippe Meresse – Batterie
…. Et Vous !!!

SAM 28 OCT 2017 – THE SPYDERS FROM MARSEILLE (Blues Rock)

Impression

Back to the Roots !!!
Dans l’esprit et l’énergie des groupes anglo-saxons et des Pubs Rock avec des reprises des pionniers qui ont influencé The Rolling Stones.

Henri Sanchez – Chant
Fred Bert – Guitare
Jean Philippe Meresse – Batterie
Robert Lanfranca – Basse

JEU 19 OCT 2017 – ZOPPA (World Music)

Impression

ZOPPA DE MARSEILLE
Chansons greco-hispaniques.

Kalliroi Raouzeou : Chant & Piano
Sylvie Paz : Chant

Création singulière de deux chanteuses et musiciennes, la chanteuse et pianiste grecque Kalliroi Raouzeou, et la chanteuse d’origine espagnole Sylvie Paz. Elles ont tissé un répertoire maillé de compositions et de traditionnels revisités dans l’esprit Zoppa. Alla zoppa est un terme musical qui désigne le rythme asymétrique, bancal. Un boitillement qui se prête avec subtilité aux compositions et aux textes qu’elles ont empruntés aussi parfois aux poètes Borges /Octavio Paz/ Pessoa à la poésie traditionnelle.

 

MER 18 OCT 2017 – KINSHIP / Jazz Is The Answer Festival 2017

Impression

Kinship (New-York City)
Dans le cadre du Jazz Is The Answer festival 2017

Laurent Coq – piano
Joshua Crumbly – contrebasse
Johnathan Blake – batterie

Avec Kinship, le pianiste Laurent Coq réunit deux musiciens importants de la scène new-yorkaise qui n’avaient encore jamais joué ensemble : le jeune contrebassiste originaire de Los Angeles Joshua Crumbly, et le batteur originaire de Philadelphie, fils du célèbre violoniste John Blake, partenaire régulier de Tom Harrell et Kenny Barron et tout juste quarantenaire, Johnathan Blake.
La formation enregistre un premier album durant l’été 2017 à New York, comprenant onze compositions du pianiste qui sont autant d’hommages à des musiciens qu’il considère faisant partie de sa famille (Kinship en anglais, c’est la parenté) et auxquels il doit beaucoup.
Ce trio, regorgeant de finesse et de puissance, en tournée européenne, s’arrête au JAM Marseille pour un concert unique dans tout le sud de la France, un grand honneur pour le petit club de la rue des Trois Rois.

Image de prévisualisation YouTube

************************************************************************
LE JAM – 42 rue des Trois Rois 13006 Marseille (La Plaine)
PAF : 12€ + 3€ d’adhésion à l’association.
Réservations par SMS au : 06 09 53 40 41 (Henri)
Concert à 20h30 / Ouverture des portes à 20H00.
Assiettes et boissons sur place.
Métro Notre-Dame-Du-Mont / Parking Jean Jaurès
************************************************************************

 

DIM 15 OCT 2017 – JOHN MASSA THIRD SUNDAY invite REGGIE WASHINGTON et EJ STRICKLAND / Jazz Is The Answer Festival 2017

Impression

Dans le cadre du Jazz Is Answer Festival 2017
John Massa Third Sunday (John Massa – saxs / Cyril Benhamou – claviers / Pascal Blanc – basse / Tom Tiberi – guitare / Claude Sarragossa – batterie / Christophe Leloil – trompette )

invite :
Reggie Washington (Basse) & E.J. Strickland (Batterie)

 

Session Groove de grand luxe ce dimanche 15 Octobre, avec le groupe résident THIRD SUNDAY dirigé par le saxophoniste John Massa, qui invite dans le cadre de la première édition du Jazz Is The Answer Festival les extraordinaires musiciens américains Reggie Washington et EJ Strickland.

Reggie Washington :
Bassist Reggie Washington was a key participant in the Modern Jazz revolution of the 80’s and 90’s. He became known touring, recording and performing with Steve Coleman, Branford Marsalis, Roy Hargrove, Chico Hamilton, Oliver Lake, Cassandra Wilson, Don Byron, Jean-Paul Bourelly, Lester Bowie and Ronald Shannon Jackson.

In 2005, Reggie began successfully touring with his own bands. They were a mix of American & European musicians such as Ravi Coltrane, Gene Lake, Stéphane Galland, Jef Lee Johnson, Erwin Vann, Jacques Schwarz-Bart, E.J Strickland, Jozef Dumoulin, Skoota Warner, Matthew Garrison, Marcus Strickland, Jason Lindner, Poogie Bell and Ronny Drayton.

A versatile, 360-degree musician, Reggie plays Jazz, Funk, R&B, Blues, World and Experimental music with a natural and contagious energy. His bass lines are both sophisticated and explicit. He is diligent in his work and enjoys mixing people of different cultures as a way to enhance music by learning from others and sharing ideas. �

Reggie is currently touring with Archie Shepp, Lisa Simone, Jacques Schwarz-Bart, Wallace Roney, The Headhunters, Alex Tassel, Dana Leong, Hervé Samb, Brian Jackson’s New Midnight Band “Tribute to Gil Scott Heron”, Rokia Traoré, Randy Brecker, Stanley Jordan and gospel diva Liz McCom

Image de prévisualisation YouTube

E.J. Strickland
Drummer E.J. Strickland was born in 1979, the identical twin of brother to saxophonist Marcus Strickland. He is one of the most frequently recorded drummers of the 21st century, appearing on over 30 albums, including In His Day (Strick Muzik), his long-awaited debut as a leader. He attended The New World School of the Arts (Miami) for high school, studying classical music as well as jazz, where he came under the influence of luminous jazz drummers like Elvin Jones, Philly Joe Jones, Roy Haynes, Tony Williams, Jeff « Tain » Watts, Brian Blade, and others. In 1997, Strickland attended The New School for Social Research, where he studied piano, polished his skills as a composer, and studied with some of the world’s greatest drummers: Joe Chambers, Michael Carvin, Carl Allen, Ralph Peterson, Lewis Nash, and Jimmy Cobb. His first recordings were on brother Marcus’ At Last and Brotherhood in the early 2000s. Downbeat Magazine described his drumming as emitting « fields of cumulative energy, clouds of feather-touch and heavy-handed syncopations, latent with power like an oncoming storm. » Strickland has toured and performed with Ravi Coltrane, his brother Marcus’ electric/acoustic quartets and trio, Cassandra Wilson, George Colligan quartet and trio and the David Gilmore Trio. He also leads his own bands, the E.J. Strickland Quintet and the E.J. Strickland Project.

Image de prévisualisation YouTube

Third Sunday

Third Sunday est l’un des quatre groupes résidants du club Le Jam Marseille, dirigé par le saxophoniste John Massa, il réunit un panel de jeunes musiciens de la cité, voués corps et âmes à la groove music. Le groupe donne un concert par mois, chaque troisième dimanche de chaque mois, suivi d’une Jam Session groove & Funk.

Image de prévisualisation YouTube

Spécial Guest : Christophe Leloil (Trompette)

Diplômé du CNR de Caen en 1997, a joué notamment avec Emmanuel BexPeter KingAlain Jean- MarieSerge Lazarevitch ou encore Eric BarretSophie Alour,Pierrick Pedron, Denis Leloup, Gilles Naturel, Siegfried Kessler, Geraldine Laurent, Alex Saada…et dans les Bigs Bands de Maria Schneider, d’Albert Mangelsdorff( Orchestre Franco-Allemand de Jazz  de ’97 à ‘99) ou Antoine Hervé (UMJ band en 2002).

Tournées internationales avec l’Electronic Septet de Fred Galliano aux US (Knitting Factory NYC), la fanfare Funk URANUS BRUYANT(US, Europe, Afrique).

Se produit régulièrement avec Carine Bonnefoy (quintet et big band  Pepper Pills ), NINE SPIRIT et SIXTINE GROUP de Raphaël Imbert, qu’il engage en retour dans son sextet aux côtés de Thomas Savy, Simon Tailleu et Cedrick Bec. Portée par le groupe, la suite E.C.H.O.E.S. , parue sur le label AJMIséries en Janvier 2009 est unanimement saluée dans la presse et les festivals.

Il figure également au casting du big band ATTICA BLUES d’Archie Shepp (nommé aux GRAMMY Awards en 2015) au sein duquel il côtoie Ambrose AkinmusireFamoudou Don MoyeTom Mc ClungStéphane Belmondo, Reggie Washington ou Darryl Hall

Le nouveau projet Line4 , un répertoire complexe et urbain composé pour un nouveau quartet incluant le formidable batteur André Charlier est l’objet d’un enregistrement en 2013 (Label Durance/orkhestra) que la critique spécialisée ne manque pas de remarquer et  qui vaut à son auteur de figurer parmi les 10 présélectionnés pour les Victoires du Jazz 2014, catégorie Révélation de l’année.

Parallèlement, il est titulaire d’un Diplôme d’État et enseigne le Jazz depuis 2010 au CNR des Alpes de Haute Provence.

Image de prévisualisation YouTube

************************************************************************
LE JAM – 42 rue des Trois Rois 13006 Marseille (La Plaine)
PAF : 12€ + 3€ d’adhésion à l’association.
Réservations par SMS au : 06 09 53 40 41 (Henri)
Concert à 20h30 / Ouverture des portes à 20H00.
Assiettes et boissons sur place.
Métro Notre-Dame-Du-Mont / Parking Jean Jaurès
************************************************************************

Jazz Is The Answer Festival 2017 – Première Edition du 15 au 22 Octobre 2017

Impression

 

Jazz Is The Answer Festival 2017 – Première édition
Du 15 au 22 Octobre 2017 au JAM Marseille
Ouverture des portes : 20h00 / Concert à 21h00

# Dimanche 15 Octobre – John Massa Third Sunday invite Reggie Washington (Bass) & E.J Strickland (Drums)
THIRD SUNDAY : John Massa – saxs / Cyril Benhamou – keys / Pascal Blanc – bass / Tom Tiberi – guitar / Claude Sarragossa – drums / Christophe Leloil – trompette

 

# Mercredi 18 Octobre – Kinship (Laurent Coq – piano / Joshua Crumbly – bass / Johnathan Blake – drums)

 

# Vendredi 20 Octobre – Sangoma Everett Trio (Sangoma Everett – drums / Parker Shper – piano / Chris Lincontang – bass)

 

# Samedi 21 Octobre – Sangoma Everett Afrocuban Project (Sangoma Everett – drums / Parker Shper – piano / Chris Lincontang – bass / Javier Campos – cuban percussions)

 

# Dimanche 22 Octobre – Jerome Sabbagh & Greg Tuohey Group (Jerome Sabbagh – tenor sax / Greg Tuohey – guitar / Joe Martin – bass / Kush Abaday – drums)

 

PAF 12 euros (+ 3 euros adhésion annuelle aux nouveaux adhérents)

************************************************************************
LE JAM – 42 rue des Trois Rois 13006 Marseille (La Plaine)
PAF : 12€ + 3€ d’adhésion à l’association.
Réservations par SMS au : 06 09 53 40 41 (Henri)
Concert à 21h00 / Ouverture des portes à 20H00.
Assiettes et boissons sur place.
Métro Notre-Dame-Du-Mont / Parking Jean Jaurès
************************************************************************

VEN 13 OCT 2017 – DUO PASQUA – ROUSSEL (Jazz)

Impression

Olivier Roussel – guitare / Compositions
Fred Pasqua – Batterie / Compositions

Le processus créatif de ce duo s’appuie principalement sur des prétextes composés par Olivier Roussel, modelant sa matière première musicale, son argile guitaristique sauvage en un geste toujours intègre, à destination de Fred Pasqua, son ami.
Ce dernier s’approprie l’idée initiale puis la transcende avec toute la générosité et l’intelligence nécessaires à un partage fécond, déposant sa pierre vibrante pour équilibrer une balance improbable car toujours en mouvement.

Fred Pasqua commence ses études musicales à l’âge de 10 ans par la percussion classique au conservatoire de Salon de Provence. Il étudie ensuite à l’école Nadia Gilles Touché d’Aix en Provence, où il obtient en 1996 un prix d’excellence. Il vit maitenant dans le sud de la France et à Paris.Il joue ou a joué avec : Louis Winsberg trio, Robin Nicaise quintet and Trio, Sophie Alour quintet and trio, Sandro Zerafa quartet, Lucky Dog quartet, Laure Donnat quintet and Jazzmin quartet, Romain Pilon Trio, Olivier Ker Ourio, Emmanuel Bex, Alex Jacquemin quartet, Vincent Lafont / Jocelyn Méniel quartet, drum trio”Pacatom”, Lilian Bencini, Ira Coleman, Jerome Regard, Yoni Zelnik, Cyril Achard, Jean-Pierre Como, Marc Berthoumieux, Rémy Dumoulin, Samy Thiebault quintet, trio Aerophone (Yoann Loustalot Blaise Chevalier), Nicolas Pfeiffer quartet and trio, Glenn Ferris, Remi Ploton Trio, David Prez, Fred Borey, Leonardo Montana, Michael Felberbaum, Laurent Coq , Fred Nardin, Florent Gac, Paul Pioli, Sam Favreau, Pierre Fenichel, Wim Welker, Sebastien Lalisse…

Olivier Roussel étudie la guitare dès l’âge de quatorze ans. Rapidement, il se tourne vers le jazz et se forme à la Cité de la Musique de Marseille et au Conservatoire de Région de Marseille en classe jazz dont il obtient un diplôme de fin d’Étude.Il développe sa connaissance du jazz et de ses standards parallèlement à un travail de recherche et de composition qu’il privilégie dès ses débuts.Depuis vingt ans, Olivier Roussel s’est produit dans diverses formations en tant que leader ou sideman. Il rencontre Louis Winsberg avec lequel il joue dans le groupe de guitares Dadagio.

JEU 12 OCT 2017 – TIE BREAK FEAT CATHY HEITING (Jazz)

CUZZU TRIO JEU 11 MAI 2017

Tie Break feat Cathy Heiting
Jazz Togetherness
 
Cathy Heïting : chant
Cyril Benhamou : piano
Patrick Ferné : contrebasse
Gérard Gatto : batterie
Cathy Heiting, chanteuse au parcours hors norme jazz et lyrique tout à fait unique est l’invitée du Power trio Tie-Break, composé de l’incontournable Pianiste Cyril Benhamou, de Patrick Ferné à la contrebasse et de Gérard Gatto à la batterie.
Dans le cadre de ce projet, elle surfe avec une énergie solaire sur les compositions à l’esthétique originale de ce pianiste brillant, figure essentielle du jazz actuel.
Dans cette synergie artistique, le trio Tie-Break revisite aussi des morceaux phares du répertoire jazz de la chanteuse en installant ses harmonies et ce groove très actuel magnifié par leur complicité.
Cathy HEITING (auteur compositeur interprète)
Prix du Public Crest jazz Vocal
Vocaliste hors norme au parcours éclectique entre jazz/groove et lyrique, auteur de spectacles d’humour musical (« Bizet était une femme » sélection chainon manquant 09). Elle est compositeur et porteur de projet (Little Groovy World, Duo Heiting Soucasse dont l’album est sorti en 2017, Sudden) et régulièrement programmée en festivals et lieux jazz de renom…. (Jazz à Vienne, Rhinojazz, Marseille Jazz des 5 Continents, Crest Jazz vocal, Sunset et Petit Journal Montparnasse à Paris, Rhino Festival, Petit duc…).. Elle tourne avec ses deux projets Cathy Heiting Trio/quartet (Wim Welker à la guitare et Sylvain Terminiello à la contrebasse + Julien Heurtel à la batterie) et Le Conte du Petit Bois Pourri, conte pour adultes dont la création aura lieu en janvier 2018 (Sam Bobin à la batterie et Alex Morier à la guitare). Elle aime à collaborer avec des jazzmen and women tout à fait très intéressants tels que Cyril B, Cathy Escoffier, Méderic Collignon, Philippe Coromp pour la 1ère partie de Michel Legrand ….
Cyril BENHAMOU (compositeur, multi-instrumentiste)
Ce musicien, issu du jazz et des musiques actuelles, est devenu un pilier de la scène marseillaise ces dernières années. D’abord autodidacte élevé dans la musique, il entre au Conservatoire de Marseille (cursus jazz et composition) et multiplie les concerts, les festivals, les expériences et les rencontres musicales en tous genres. Reconnu sur la scène nationale, Cyril Benhamou a été récompensé pour son travail lors du Concours Jazz de la Défense en obtenant le grand prix Sacem de composition (2006). Il a participé à différents projets internationaux qui l’ont conduit à jouer en Bosnie-Herzégovine, au Brésil, au Congo, en Croatie, en Roumanie, en Hongrie, en Algérie, en Espagne ou en Suisse…
Gérard GATTO (batterie)
Diplomé du Conservatoire d’Aix en Provence, il collabore en tant que percussioniste au Ballet Preljocaj, participe à de nombreux projets tournant autour du jazz, des musiques afro américaines qui l’ont amené à jouer aux Etats Unis et dans toute l’Europe.
Lorsqu’il rencontre Patrick Ferné, leur entente est immédiate et depuis, une multitude de concerts se sont succédés, renforçant leur groove et leur musicalité.
Patrick FERNE (contrebasse)
Musicien de formation jazz et classique, son drive souple et solide s’exprime sur des scènes nationales dans des styles variés (jazz, gospel, musiques actuelles). Il a également participé à plusieurs projets interdisciplinaires (danse, théâtre). Sa rencontre en 2000 avec Gérard Gatto est décisive, un alter ego, avec lequel il forme un duo rythmique d’une redoutable efficacité.

JEU 05 OCT 2017 – ROBERT PETTINELLI QUARTET (Jazz)

Impression

Robert Pettinelli, né à Marseille, découvre le jazz avec des disques d’Armstrong, Ellington, Fats Waller… Gardien du « temple Be Bop » et figure incontournable du jazz marseillais, Robert Pettinelli fait vivre les standards, Charlie Parker, Toots Thielemans, Wilard Robinson ou Jimmy Van Heusen…

Il est entouré ici des excellents Jérome Mathevon au piano, Paul Adorno à la batterie et Olivier Pinto à la contrebasse. Une soirée où l’émotion sera au rendez-vous, comme à chaque fois que Le Grand Robert vient poser son saxophone sur la scène du Jam.

DIM 01 OCT 2017 – OPEN BLUES JAM SESSION (Blues)

Impression

Le Rendez-vous incontournable des blues lovers !!!
Concert de « La Confrérie du Blues » suivi d’un Open Jam animé par les meilleurs musiciens blues de Marseille !

Jean Gomez – Chant Lead / Basse
Marko Balland – Harmonica
Alain « Loise » Chiarazzo – Guitare
Phil The Blues – Chant / Guitare
Jean-Philippe Meresse – Batterie
…. Et Vous !!!

SAM 30 SEPT 2017 – TERRY LEE HALE (FOLK/BLUES)

Impression

Auteur, compositeur, guitariste et chanteur, Terry Lee Hale est un homme qui a voyagé sur toutes les routes d’Amérique et d’Europe à travers les années.
Né au Texas, l’un des parrains de la scène musicale de Seattle (le seul auteur- compositeur-interprète ayant figuré sur la richissime et originale compilation des années 80 de Sup Pop 200).
Installé à Paris en 2004, c’est dans la ville portuaire de Marseille que le troubadour a choisi de poser ses valises en 2015.
Guitariste reconnu, fervent adepte de la technique “open tunings” chère aux musiciens Celtiques comme aux Bluesmen jouant du slide.
Influencé par des auteurs tels que Raymond Carver ou encore Townes Van Zandt, il se forge son propre style porté par une voix profonde, jonglant entre une douze cordes, un Dobro et un harmonica, il distille une musique unique qui révèle la profondeur de ses textes.
Chaque chanson est une invitation au voyage dans un univers fourmillant de mille personnages.
Son dernier album « Bound, Chained and Fettered » sorti en 2016, nous offre neuf nouvelles ballades, intimes et rêveuses, captées live avec le producteur et guitariste Antonio Gramentieri (Sacri Cuori).
Conteur exceptionnel, Terry Lee Hale fouille dans le mystère et les confusions de nos vies du vingt et unième siècle.

VEN 29 SEPT 2017 – FRED PICHOT GROUP (ETHNO GROOVE)

Impression

Fred Pichot – Saxophones
Andrew Sudhibasilp – Guitare
Sylvain Terminiello – Basse
Thomas Bourgeois – Batterie, Zarb, Daf
Fred PICHOT, compositeur, saxophoniste, multi-instrumentiste, né à Rouen en Normandie, où il étudie d’abord la guitare, puis le saxophone et le Jazz au conservatoire, obtient une Licence de Musicologie et se passionne pour l’Ethnomusicologie.
Après des débuts prometteurs au sein de groupes jazz et rock de la scène rouennaise, il contribue dès 1995 au développement du groupe flamenco-rock « La Familia » sélectionné par le ministère de la Culture, il réalise ainsi 5 albums et de nombreuses tournées internationales. Lors d’un long séjour en Espagne en 2000, il compose et étudie la Gaïta asturienne et le flamenco.
De retour à Paris, il reprend ses études de Jazz et se produit sur la scène des clubs parisiens et rencontre des musiciens de tout horizon. Il crée des musiques et des environnements sonores pour des compagnies de théâtre, de cirque ou de danse, notamment pour « Le Cercle de la Litote » et l’Académie Fratellini.
Il pose ensuite ses valises à Marseille en 2003, où il monte son label Interaction et son projet électro-jazz Namaste!, avec lequel il réalise deux albums et des tournées internationales.
Il monte aussi Sardar Orkestra en 2006 (jazz balkanique) et Choumissa en 2009 (jazz méditerranéen avec du oud et du zarb).
Il collabore avec de nombreux artistes de la scène jazz marseillaise tels que Ahmad Compaoré en quintet et au sein du trio Nafas avec Sylvain Terminiello ; ou bien son acolyte de Namaste ! Cyril Benhamou avec qui il partira jouer sur les scènes de New-York ; ou encore des chanteuses telles que Amélie Affagard, Tania Zolty, Julia Minkin, Tina Mweni et bien d’autres formations avec lesquelles il compose, enregistre des sessions et fait des concerts, dans des styles variés : jazz, pop, funk, soul, rock, afrobeat et toute sorte de musiques venues d’ici ou d’ailleurs …
Devenu expert de la Musique assistée par ordinateur, il expérimente aussi dans le domaine du son et des musiques électroniques avec des artistes comme Nine Cloud, Minoise ou Otisto23.
Il a eu aussi la chance de jouer avec Manu Dibango, Marc Ribot, Jamaaladeen Tacuma, Famoudou Don Moye (Art Ensemble Of Chicago), Orlando Poleo, Didier Lockwood, Ronald Baker, Daniel Mille, Manu Théron, Sam Karpienia, Papet Jali, Prince Diabaté…
En 2015, sur une demande du Festival Marseille Jazz des 5 Continents, il créé « « Les Impatients du Jazz », un orchestre avec des patients au sein d’un hôpital psychiatrique, ainsi que son projet Jazz Trip-Hop « Bögö » avec le trompettiste Erik Truffaz.
Il travaille actuellement sur le projet « Bloom » avec Didier Malherbe (Gong, Hadouk) ainsi que Perrine Mansuy au piano, et le Basse/Batterie légendaire Terminiello-Troccaz, où l’on retrouve sa passion pour le jazz et le rock, sa curiosité pour les musiques imaginaires et métissées, son goût pour les mélanges sonores audacieux.

SAM 23 SEPT 2017 – BRAZILIAN LOVE AFFAIR (Latin Jazz)

Impression

Ce septet, créé par des musiciens passionés de Musique Populaire Brésilienne et de jazz-funk brésilien, a volontairement emprunté son nom au titre d’un album “phare” du grand et regretté pianiste chanteur américain George DUKE, enregistré en 1980 à Rio De Janeiro.
BRAZILIAN LOVE AFFAIR oriente son répertoire vers des compositeurs majeurs de la MPB: IVAN LINS, DJAVAN, MILTON NASCIMENTO, SERGIO MENDES, TOM JOBIM… en rajoutant, autour des vocaux, une couleur plus “jazzy” dans l’interprétation des thèmes instrumentaux , des soli de piano, saxophone, flûte…
En 2016, BRAZILIAN LOVE AFFAIR a enregistré, à Marseille, un premier album éponyme, composé essentiellement de titres, revisités par le groupe, du répertoire de la Musique Populaire Brésilienne.

Raymonde Mandineau : Chant, Percussions
Laureen Walson : Flûtes
André Micoulin : Saxophone
Philippe Pes : Piano
Bruno Cesaroni : Basse
Louis Firmin Guion : Percussions
Pierre bedouk : Batterie

JEU 21 SEPT 2017 – LUDO TRIO : WORDS (Jazz)

Impression

Ludovic Crimi est un jeune pianiste originaire de Marseille et du conservatoire, après avoir ardemment cherché son style musicale, son son et ses musiciens ces 4 dernières années, il vous présente son projet en trio « words » nom que porte son Premier EP enregistré cette année avec Mathieu Chretien à la Batterie et Quentin Bourg Drevet à la contrebasse et vous promet une soirée énergique pour 2 set de compositions, de blues et de standards revisités avec cette même formation.
Ludovic Crimi piano
Quentin Bourg Drevet Contrebasse
Mathieu Chretien Batterie

DIM 17 SEPT 2107 – THIRD SUNDAY GROOVE JAM SESSION (Groove)

CUZZU TRIO JEU 11 MAI 2017

Le Rendez-Vous Mensuel du Groove au JAM est désormais une « adresse » à Marseille où se retrouvent de nombreux musiciens, confirmés ou amateurs, pour partager des moments de haute intensité, dans la bonne humeur et la chaleur du JAM.

John Massa : Saxs
Cyril Benhamou : Piano
Thomas Tiberi : Guitare
Pascal Blanc : Basse
Claude Sarragossa : Batterie
… ET VOUS !

VEN 15 SEPT 2017 – MARC CAMPO Trio Feat. Vincent STRAZZIERI

Impression

Le Marc Campo Trio se donne l’occasion ici de jouer une musique aux influences communes dans un répertoire de standards de Jazz toujours d’actualité, qui permet à chacun de s’exprimer pleinement. Le trio invite pour ce concert le saxophoniste Vincent Strazzieri.
Musicien autodidacte, Marc Campo commence l’apprentissage de la guitare à l’âge de 17 ans, dans le sud de la France, à Marseille, ville où il a grandi…
De 1992 à 2002 il vit à Paris, période durant laquelle il a perfectionné son style au gré des rencontres.
Marc Campo rallie toutes ses influences à la musique de Jazz, sa passion: « C’est un son, une couleur, une façon d’interpréter, un mode d’expression… »
Né à Aix en Provence le 5 avril 1981, Vincent Strazzieri débute la musique à l’âge de 6 ans. De 1989 à 1994 il prend des cours particuliers de piano classique. C’est à l’âge de 13 ans qu’il commence à s’intéresser au jazz. Son père Claude, pianiste de jazz, l’épaule jusqu’à son entrée au conservatoire d’Aix en Provence à l’âge de 15 ans où il suit des ateliers Jazz dirigés par Jean-François Bonnel. C’est durant ces premières années de conservatoire qu’il commence à s’intéresser à d’autres instruments que le piano : la contrebasse, puis la trompette. En 1999, après l’obtention de son diplôme de fin d’étude Vincent décide de devenir musicien professionnel. Il s’installe à Marseille et commence à se produire dans les clubs et festivals de la région. Jean Pelle, patron du Pelle-Mêle le prend sous son aile. C’est dans ce club mythique qu’il va faire ses armes et se produire très régulièrement avec son trio (Sylvain Romano et Manu Franchi) ainsi qu’avec le Jazz Hip Trio de Roger Luccioni. Il a aussi l’occasion de s’y produire avec un grand nombre de musiciens tels que Johnny Griffin, Eric Le Lann, Jean-Pierre Arnaud, Daniel Humair, Olivier Temime, Rémi Vignolo. En 2001, à l’âge de 20 ans, Vincent se met à travailler le saxophone en autodidacte, influencé par les saxophonistes de grand talent avec qui il se produit. Le saxophone va devenir, au fil des ans, son « deuxième » instrument principal. En 2003 Vincent accompagne le saxophoniste américain Jerry Bergonzi pour un concert à l’auditorium de la Cité de la Musique de Marseille. Cette expérience marquante confirme son désir de devenir aussi saxophoniste.
Depuis 2005, parallèlement à sa carrière dans le sud, Vincent passe une partie de son temps à Paris où il se produit avec de nombreux musiciens dans les clubs de jazz parisiens.
Marc Campo : Guitare
Sam Favreau : Contrebasse
Sylvain Ghio : Batterie
Vincent Strazzieri : Saxophone ténor

DIM 10 SEPT 2017 – MARKO BALLAND/NASSER BEN DADOU/MATTHIEU TOMI (Blues Trio)

Impression

Marko Balland – Harmonicas
Nasser Ben Dadou – Guitare & Chant
Matthieu Tomi – Contrebasse
Un dimanche soir spécial au Jam Marseille. En attendant la reprise de la Pop Jazz Jam Session de chaque second dimanche du mois, nous avons souhaité retrouver trois des musiciens parmi les plus fidèles du Jam.
Marko, Nasser et Matthieu, la colone vertébrale du « Hat Man Session » se plient à l’exercice du trio sans batterie. Cette formule permet de recentrer l’univers sonore incomparable que créent ces trois amis lorsqu’ils jouent ensemble.
Nasser Ben Dadou, le charisme, la voix et la guitare rugueuses, ciselées, Matthieu Tomi qui donnera à sa contrebasse la puissance habituelle qu’il livre en concert et enfin Marko Balland, entité incontestable et incontestée de l’Harmonica en France : tous trois nous promettent un concert de Blues prodigieux.

VEN 08 SEPT 2017 – LéO (Pure Accoustic Reggae)

Impression

LéO [Acoustic reggae] – Nouvel Album

Lionel Achenza est avant tout connu pour être le chanteur-leader du groupe de reggae marseillais RASPIGAOUS qui a vu le jour en 1996 dans le quartier du Panier à Marseille. Ce soir au Jam, Lionel est en formule acoustique guitare/voix : un presqu’à-poil-show que le chanteur affectionne particulièrement. Son set est essentiellement vocal, même si les textes façon « chanson » tiennent une place primordiale dans ses concerts : Lionel met en avant sa voix de ténor chaude et claire, déroulant des envolées vocales sur une très large tessiture, ainsi que de grandes phases de scat, peu communes dans le reggae. Au-delà des styles et des conventions, Lionel est un show-man généreux jonglant entre compos, covers roots et ragga, et titres-phare de RASPIGAOUS.
Comme il le dit lui-même : « Ce que j’aime avec la formule acoustique, c’est cette sincérité que tu mets en place avec ton public, guitare/voix, tu peux pas tricher, tu es obligé de te montrer tel que tu es… J’aime beaucoup ce rapport de proximité musicale, rien n’est aussi fort… ! »

LéO – guitare, voix

DIM 03 SEPT 2017 – OPEN BLUES JAM SESSION (Blues)

OPEN BLUES JAM SESSION 03 SEPT 2K17

Le Rendez-vous incontournable des blues lovers !!!
Concert de « La Confrérie du Blues » suivi d’un Open Jam animé par les meilleurs musiciens blues de Marseille !
Jean Gomez – Chant Lead / Guitare
Etienne Jesel – Basse
Phil The Blues – Chant / Guitare
Jean-Philippe Meresse – Batterie
Feat Ange King – Harmonicas
…. Et Vous !!!

SAM 02 SEPT – FRENCH SUMO (Jazz)

Impression

Une formation historique à Marseille !
Le French Sumo est un trio créé en 1996 et inchangé depuis, pour interpréter un répertoire puisé dans le jazz Mainstream, swing, latin jazz ainsi que les standards français auquels ils apportent une fraicheur et une dynamique nouvelle par des arrangements originaux ou choisis.
Yves Scotto – Piano
Jean Paul Artero – Contrebasse
Bernard Césari – Batterie

VEN 01 SEPT 2017 – MEHDI LAIFAOUI & CO (World Music)

CUZZU TRIO JEU 11 MAI 2017

Le projet Mehdi Laifaoui & Co s’articule autour des compositions de Mehdi Laifaoui, chanteur – percussionniste qui active au sein de plusieurs projets dont Radio Babel Marseille trio Saba actuellement et a notamment collaboré avec plusieurs formations (Diwan Dzair, Imukan Project Karim Ziad ,Yazmen ,Reda Sika…). . Il puise son inspiration essentiellement aux sources de la musique maghrébine avec des couleurs de musiques du monde, ce qui donne à son répertoire un caractère éclectique.
Cinq musiciens d’influences différentes :
Willy Quiko : Claviers
Marek Eichler : Basse
Christian Fromantin : Violon
Chafik Banz : Batterie, percussions
Mehdi Laifaoui : Chant, percussions.

SAM 26 AOUT, DIM 27 AOUT et LUN 28 AOUT 2017 – Carte Blanche à YESSAÏ KARAPETIAN

CUZZU TRIO JEU 11 MAI 2017

Carte Blanche à Yessaï Karapetian.

 

S’il est un musicien marseillais sur lequel nous nous devons d’avoir un regard et une écoute attentifs et enthousiastes, c’est bien de Yessaï dont nous parlons. A la croisée des musiques traditionnelles qu’il affectionne, du Jazz, de la fusion ou encore de l’électrojazz, ce véritable agitateur de culture musicale relève tous les défis avec talent. Nul n’est besoin d’évoquer longuement ses différents prix de conservatoires, ses prestigieux concours remportés avec brio, les scènes des grands festivals où il se produit régulièrement désormais, Yessaï est bien plus que cela … Ce musicien représente l’envie et la volonté, celles de renouveler perpétuellement une musique en gestation, ne sacrifiant jamais le fond sur la forme dans ses multiples projets.

Pour terminer les sessions spéciales de l’été au JAM Marseille, c’est avec un immense plaisir que nous lui confions la scène pour une carte blanche riche et généreuse, deux soirées de concert entouré des musiciens parmi les plus talentueux de la cité, ses amis et compagnons de scène de longue date.

 

Samedi 26 Aout : Yessaï Solo

Yessaï Karapetian – Piano

 

Dimanche 27 Aout : Yessaï Trio feat. Romain Morello

Romain Morello – trombone

Quentin Bourg-Drevet – contrebasse

Maxime Briard – batterie

Yessaï Karapetian – piano

 

Lundi 28 Aout : Yessaï Quintet

Christophe Leloil – trompette

Bastien Ballaz – Trombone

Marc Karapetian – guitare basse

Lukas Akintaya – batterie

Yessaï Karapetian – piano

Le JAM Marseille

LE JAM – 42 rue des Trois Rois 13006 Marseille (La Plaine)
PAF : 10€ + 3€ d’adhésion à l’association.
Réservations par SMS au : 06 09 53 40 41 (Henri)
Concert à 20h30 / Ouverture des portes à 19h30.
Assiettes et boissons sur place.
Métro Notre-Dame-Du-Mont / Parking Jean Jaurès

Programmation : prog.lejam@gmail.com

 

Clipfr |
Lilystardust |
NOCKSY LARRY |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Music972world
| Romain stoffel
| Breezusimha