JEU 18 JAN 2018 – VIA BRASIL ! (LATIN JAZZ)

Impression

BRASIL ! BRASIL ! BRASIL !
Phil DUFOUR fait partie de ces musiciens qui ont dédié leur vie a la musique latine, il nous propose un voyage autour du Brésil, revisitant des compositions de Tom JOBIM, Chico BUARQUE, Toninho HORTA , ainsi que quelques chansons Françaises savamment ré-harmonisées.
Il sera accompagné au JAM par les talentueux :
Claudio CELADA: Piano
Philippe LE VAN: Batterie
Mohamed BELLAL: Percussions

DIM 14 JAN 2018 – POP JAZZ JAM SESSION (JAM SESSION)

PopJamJazz 12 NOV 2017

SORTIE DE L’ALBUM DES FREE SUNS !!!

Dans la désormais grande tradition du « JAM » de proposer des Jam orientées et organisées, voici la Pop Jazz Jam Session.
Les standards de demain seront la musique d’aujourd’hui, alors place à la fraicheur et voici 4 musiciens talentueux missionnés pour créer des ponts entre Shakira et Duke Ellington …

C’est parti pour un tour du coté de chez MTV et BLUE NOTE.

ARTHUR BILLES : Batterie
JONATHAN SOUCASSE : Piano
CYRIL PERON : Guitare
THOMAS LAFFONT : Basse
…. Et Vous !!!

SAM 13 JAN 2018 – CLAUDE VESCO 4TET (JAZZ)

Impression

Ce quartet conduit par le guitariste marseillais Claude Vesco puise pour son répertoire dans les thèmes de Pat Martino, Pat Metheny, Sonny Rollins, Miles Davis, Joe Henderson, Freddy Hubbard, Marcus Miller, avec quelques détours par le rock (« smoke on the water »…) sans jamais se départir de ce qui fait l’essence du jazz : Improvisation et groove… A ne pas manquer!

Claude VESCO – Guitare
Bernard ABEILLE – Contrebasse
Philippe LE VAN – Batterie
Rémi Abram – Saxophone ténor

VEN 12 JAN 2018 – OLIVIER PINTO SEPTET (JAZZ)

Impression

Le Olivier Pinto Septet exprime sa vision du hard bop, au travers d’arrangement originaux de compositions savamment choisies chez Joe Henderson, Kenny Dorham, Hank Mobley, Horace Silver. Passant du traditionnel « quintet » au septet, les compositions prennent une autre ampleur, des couleurs plus diverses.

Les sept musiciens réunis dans ce projet partagent la même passion pour le jazz syncopé et charismatique de la période hard Bop.

Etienne Leterrier : Trompette
Arnaud Farcy : Saxophone Alto
Jean Charles Parisi : Saxophone Ténor
Achille Autin : Trombone
Jérome Mathevon : Piano
Oivier Pinto : Contrebasse et Arrangements
Rapahel Sonntag : Batterie

JEU 11 JAN 2018 – NEXT WATER HOLE (BLUES)

Impression

Groupe fondé par Nicolas Avierinos, Next Water Hole explore la musique depuis ses racines. Le blues, le rock et la pop prédominent, la soul et la funk suivent non loin derrière pour enrichir leur répertoire de reprises en abordant des artistes tels que James Brown, Led Zeppelin, ACDC, Pink Floyd, Jimi Hendrix, Sting, Earth Wind & Fire, Ray Charles, Rolling Stones, Santana, Miles Davis, Ben Harper, Stevie Wonder…

Next Water Hole n’hésite pas à braver tous les dangers et se démarque par la magie qui se révèle et l’authenticité musicale des années 70′s/80′s que le groupe interprète avec goût, honnêteté et conviction, un son unique avec une énergie déconcertante et explosive.

Nicolas Avierinos – Chant, Guitare
Matthieu Tomi – Basse
Fred Ayoun – Batterie

MER 10 JAN 2018 – MASSILIA GYPSY BAND

Impression

Léa Bechet – Chant
Manu Lépine – Guitare
François Devun – Violon
Guillaume Hogan – Contrebasse
Simon Sieger – Accordéon
Sylvain Congès – Clarinette

Les Massilia Gipsy Band sont un groupuscule de six musiciens qui sévit pour l’instant aux alentours de Marseille. Il est né d’une histoire assez originale, celle de quelques amis, tous musiciens, qui décident un jour de faire un groupe ensemble (on peine à le croire), autour des influences qui sont celles de chacun : le tzigane, le swing, le klezmer ou encore l’opéra.
Le groupe commence par se produire, voire se reproduire, dans les troquets les plus prestigieux du 5e arrondissement ; mais rapidement le succès est tel qu’il acquière une renommée intercommunale, et joue dans des villes aussi exotiques que La Ciotat ou Aix en Provence.
Depuis, le groupe est encensé par la critique, et collectionne les témoignages les plus élogieux : « c’était super », « quelle belle musique », ou « ils sont vraiment poststructuralistes » sont des phrases qui reviennent souvent après leurs concerts.
Il faut dire que l’équipe n’est pas complètement débutante, qu’elle marie virtuosité et sensibilité, mélancolie et optimisme, au service d’un métissage musical qui ne manque jamais de faire chavirer le public.
Bref, comme dirait le Monde Diplomatique : « ça déchire grave sa race ».

VEN 22 DEC 2017 – YESSAÏ QUINTET (Jazz)

Impression

Yessaï Quintet

Christophe Leloil – trompette
Romain Morello – trombone
Yessaï Karapetian – piano
Andrew Sudhibhasilp – guitare
Fred Pasqua – batterie

Pour le dernier concert au JAM de l’année 2017, comme l’année dernière, nous confions la scène de la rue des 3 Rois à Yessaï Karapetian, pianiste désormais incontournable de la scène française, aux talents et influences si nombreux qu’il serait vain de les énoncer. Pour le plaisir de tous, il réunira autour de lui ses amis de toujours, avec lesquels il débuta la musique et que sa carrière ne lui permet plus souvent de retrouver désormais. Il s’agit donc d’un véritable rendez-vous joyeux et chaleureux auquel nous convie Yessaï. Ceux qui connaissent ces musiciens savent bien que c’est un concert immanquable, les autres doivent bien s’en douter !

JEU 21 DEC 2017 – ALEXIS TCHOLAKIAN TRIO (Jazz)

Impression

Le pianiste Alexis Tcholakian propose une vision du jazz placée sous de groovy et romantiques auspices. Entouré d’une des plus belles rythmiques de la scène jazz hexagonale, Lilian Bencini – contrebasse et Cédrick Bec – batterie, il vous convie à un voyage romanesque, une promenade sensuelle et colorée pétrie de swing et de groove, entre ombre et lumière…

Pour ce concert au JAM le trio vous fera découvrir en exclusivité le nouveau répertoire du CD « INNER VOICE » à paraitre en 2018; une douzaine de compositions personnelles où l’harmonie et le swing se conjuguent avec une maîtrise qui assume totalement l’héritage des maîtres, notamment Bill Evans, Kenny Barron et Michel Petrucciani.

« …Ne cédant jamais au piège du pathos ni de la joliesse, son piano bien inspiré navigue toujours à la boussole d’un intense chant naturel. Celui qu’on va chercher dans ses lointains intérieurs. Son style oblique balance entre clair et obscur et sait rendre dans une langue précise le flou des nuées et le flux des idées. Sous ses doigts, le clavier frissonne et éclaire le silence d’une lumière de lune… »
Pascal Anquetil, journaliste au magazine « Jazzman »

DIM 17 DEC 2017 – THIRD SUNDAY invite GILLES GRIVOLLA (Groove)

Impression

Le Rendez-Vous Mensuel du Groove au JAM est désormais une « adresse » à Marseille. Le groupe résident Third Sunday dirigé par le saxophoniste John Massa invite chaque mois un musicien à partager la scène avec la formation marseillaise.
Ce mois ci, Après le bassiste Reggie Washington, le saxophoniste Hirokazu Hishida, c’est encore un saxophoniste de talent que reçoit la formation du Jam : Le saxophoniste Gilles Grivolla, un temps pensionnaire de la Berklee School of Music de Boston et de retour d’Amérique du sud ou il a vécu plusieurs années, est l’un des instrumentistes majeurs que compte notre région. Sa sonorité ample et puissante au saxophone ténor sait aussi se fondre dans les tréfonds de la musique groove. Un rendez-vous à ne pas manquer.

John Massa : Saxophone alto
Cyril Benhamou : Piano
Thomas Tiberi : Guitare
Pascal Blanc : Basse
Claude Sarragossa : Batterie
Gilles Grivolla : Saxophone ténor

SAM 16 DEC 2017 – OMUN (Jazz)

Impression

Omun se dessine comme un espace de liberté et d’expérimentation.

Omun, un laboratoire !
Parmi les formations initiées au sein de Naï No Productions, Omun à une place à part. C’est en quelque sorte le laboratoire, l’endroit des explorations où Pascal Charrier et Julien Tamisier expérimentent des sons, des univers. « Omun est parti d’un labo, d’une idée improbable de rencontre entre mon univers qui est habituellement assez scénarisé écrit et celui de Julien qui est très ouvert axé sur le travail sur le son. »
Des premiers chemins de traverse empreintés, des rencontres se sont faites : d’abord avec le saxophoniste Robin Finker puis avec le batteur Sylvain Darrifourcq. Omun prenait forme, un disque voyait le jour.
Mais Omun est évolutif, en mouvement. Un socle (Pascal Charrier et Julien Tamisier) sur lequel les projets prennent forme. Nouvelle mouture en 2017 avec l’arrivée du saxophoniste Philippe Lemoine et du batteur belge Teun Verbruggen. « Teun est un phénomène rythmique et sonore à lui tout seul, il improvise en live avec des machines tout en jouant de la batterie à fond sur des rythmes compliquées. »

Analogique et numérique.
Une des caractéristiques de ce projet est l’attention toute particulière apportée au son. Il y avait dès le départ l’envie de privilégier quelque chose d’authentique. Un équilibre subtil entre numérique et analogique l’électronique actuelle qui sort d’amplis des années 1970… « Il y vraiment une texture qui se dégage du fait que nous utilisons les sons acoustiques des instruments, sans effets, contextualisés dans des univers sonores ou l’analogique et le numérique se mélangent. »

Une empreinte de l’indicible.
Dans l’univers « Omunien », se dessine des paysages urbains, quelque chose de post-moderne qui invite au voyage, une poésie mystérieuse que les sons révèlent. Un univers qui échappe un peu aux musiciens, « guidés par les émotions simples que les résonances révèlent en nous. » C’est comme si cette musique servait à révéler un indicible, comme une empreinte des sensations vécues.
Une musique libre dans la forme, libre dans la façon dont elle s’offre à l’auditeur, un univers qui appelle à se plonger dedans.

Philippe Lemoine – Saxophone
Pascal Charrier – Guitare et composition
Julien Tamisier – Claviers, électronique et composition
Teun Verbruggen – Batterie

VEN 15 DEC 2017 – THOMAS LAFFONT GROUP (Jazz Fusion)

Impression

Le Thomas Laffont Group fusionne et se délecte aux frontières des genres. Il crée un cadre pour laisser l’improvisation finir le tableau. Un pur moment de Jazz…

Ce groupe issu de la scène Marseillaise puise son inspiration dans les grands noms du jazz d’hier et d’aujourd’hui (Miles Davis, Erik Truffaz, Snarky Puppy) mais pas seulement ! Le terme « fusion », que l’on peut associer à cette musique, évoque une esthétique qui se veut sans frontières. Ici, mélodies chantantes, textures sonores, rythmes funk, rock et improvisations se confondent et se mélangent. Il en découle un univers singulier plein d’énergie, de mélancolie et de fraîcheur !

Thomas LAFFONT : Basse / Composition
Jules LAPEBIE : Guitare
Franck LAMIOT : Orgue Hammond
Arthur BILLES : Batterie

JEU 14 DEC – THE SHOESHINERS BAND (Jazz Christmas Songs)

Impression

L’orchestre des Shoeshiners nait de la volonté de la jeune génération du jazz de renouer avec les racines de cette musique et ses liens viscéraux avec la danse.
Cette danse, c’est le lindy hop, qu’on dansait au Savoy Ballroom et dans les rues d’Harlem.
La musique c’est du swing, celui de Count Basie, de Jimmie Lunceford, de Chick Webb…
Celui qui vous met irrésistiblement le sourire aux lèvres et la joie au coeur !
Dynamique et enjoué, cet orchestre ne peut vous donner qu’une envie: vous levez de vos sièges !

Les fêtes de fin d’année approchant, les Shoeshiners revisitent pour l’occasion les répertoires de Noël sur des arrangements originaux d’Olivier Lalauze et Ezequiel Celada.

Alice Martinez : Chant, ukulélé
Ezequiel Celada : Saxophones, clarinette
Sylvain « Frou » Avazeri : Trompette, trombone
Gabriel Manzaneque : Guitare banjo
Olivier Lalauze : Contrebasse
Stéphane Zef Richard : Barrie washboard

MER 13 DEC – HATMAN SESSION invite SANSEVERINO (Blues)

Impression

Hatman Session

Nasser Ben Dadou : Guitare & Chant
Marko Balland : Harmonicas
Tomi Matthieu : Contrebasse
Alexis Voisin : Batterie

Invité : Stéphane Sanseverino : Chant & Guitare

Emplies de groove et de swing, riches de multiples brisures rythmiques et de fréquentes improvisations, se veulent sincères et jubilatoires. Et c’est bien là que réside toute la singularité du groupe : l’utilisation du blues comme antidote à la morosité

Inspiré par la musique tsigane, le jazz manouche et les musiques électriques des années 40 et 50 de Django a Zappa, Stéphane Sanseverino fait depuis 20 ans des propositions à la fois loufoques et virtuoses, à l’image de son dernier spectacle Papillon, « karaoké littéraire » racontant les évasions à répétition d’un bagnard de Cayenne sur des airs bluegrass.

 

DIM 10 DEC – POP JAZZ JAM SESSION

PopJamJazz 10 DEC 2017

Dans la désormais grande tradition du « JAM » de proposer des Jam orientées et organisées, voici la Pop Jazz Jam Session.
Les standards de demain seront la musique d’aujourd’hui, alors place à la fraicheur et voici 4 musiciens talentueux missionnés pour créer des ponts entre Shakira et Duke Ellington …

C’est parti pour un tour du coté de chez MTV et BLUE NOTE.

ARTHUR BILLES : Batterie
JONATHAN SOUCASSE : Piano
CYRIL PERON : Guitare
THOMAS LAFFONT : Basse
…. Et Vous !!!

SAM 09 DEC – SERGIO BACALHAU (Brazilian Music)

Impression

Sergio Bacalhau, percussionniste et chanteur-compositeur exerce avec passion son art en Europe en tissant des liens entre les rythmes traditionnels brésiliens et des styles musicaux variés et contemporains.

Originaire d’Olinda dans le Nord-est du Brésil, il a été découvert et formé par Naná Vasconcelos et n’a depuis cessé d’enrichir ses créations en jouant aux côtés d’artistes, tels que Mestre Salustiano, Cila et Selma do Coco, Erasto Vasconcelos, Mestre Ferrugem.

Spécialiste du Pandeiro, il diffuse le rythme envoûtant de son instrument de prédilection par ses concerts, ses ateliers et ses productions musicales en parcourant les univers de la Samba, la Bossa Nova, le Maracatu, le Coco, le Choro, le Frevo et le Forró.

VEN 08 DEC – LAURENT ROSSI SPIRALE TRIO (Jazz)

Impression

Après une expérience jazz-fusion électrique en tant que clavier et
compositeur du groupe Spirale dans les années 90 (lequel participera entre autres au Nice jazz festival en 94 et 97), Laurent Rossi fonde le Spirale trio en 2014.

L’univers personnel et abouti de cette formation est un jazz acoustique ouvert à de multiples influences, le reflet d’une musique plurielle inscrite dans son époque.

Laurent Rossi a trouvé en Philippe Brassoud (Ibrahim Maalouf, François Jeanneau, Harry Allen, Ludovic de Pressac etc…) et Jérôme Achat (Tony Paeleman, François Chassagnite, Vincent Peirani, Pierre Bertrand etc…) des complices de jeu pour servir au mieux sa musique et dialoguer dans une interaction permanente où se mêlent leurs personnalités.

Ils interprètent un répertoire de compositions originales où s’expriment la musicalité, la maîtrise et la sensibilité de ce trio.
Après un accueil chaleureux du public en première partie des concerts du quintet de Paolo Fresù et du quartet Bireli Lagrène/Antonio Farao/Gary Willis/Lenny White à Nice, le Spirale trio a remporté le 1er prix du tremplin national du Nice Jazz Festival. Programmé sur la scène du Théâtre de Verdure pour l’édition 2016 du festival (annulée suite au drame du 14 juillet)
en ouverture du trio Brad Mehldau /John Scofield /Mark Guiliana, le Spirale trio sera de nouveau à l’affiche du Nice Jazz Festival le 21 juillet 2017.

Laurent Rossi – Piano
Philippe Brassoud – Contrebasse
Jerome Achat – Batterie

JEU 07 DEC – DON BILLIEZ SQ5 (Jazz)

Impression

Le saxophoniste Don Billiez présente un 4ème album de sa signature, Chapter 4/ Echoes of Magic Trips …

Serait-ce une crise de jeunisme ???
Le Chapter 4 intitulé « Echoes of Magic trips » à paraître le 01/01/18, nous téléporte dans la période seventies. Des accents Rock électriques très urbains, World aux accents Afro Latino, ambiances Doors, Floyd… Un son organique bien STUF.
Des mélodies qui boostent l’imaginaire, inspiration de contes de l’enfance, de légendes du monde.
Le nouveau voyage de Don Billiez, promet des lendemains qui soufflent…

Saxophoniste /Compositeur/Producteur, incontournable de la scène Franco-World, de Nino Ferrer qui l’enrôle à tout juste 20 ans, à Touré Kunda avec qui il parcourt la moitié du globe, au sax/rocker endiablé aux cotés de Bashung ou Paul Personne et une bonne quarantaine d‘artistes tout azimuth.
Don Billiez, après une trentaine d’années au service de la musique « Des Autres », se met à son compte et signe son premier opus perso à l’aube de ses 50 ans. Alma del mundo (Chapter 1). Au bout de huit ans, il nous présente un 4ème Chapitre des musiques échos de voyages magiques (Echoes of Magic Trips )

Don Billiez – Saxophones
Cyrilito Peron – Guitare
Franck Lamiot – Orgue Hammond
Emmanuel Soulignac – Basse, Contrebasse
Arthur Billès – Batterie

MER 06 DEC – ANDREW SUDHIBHASILP TRIO (Jazz)

Impression

Musicien très demandé dans l’hexagone, Andrew Sudhibhasilp enchaine les expériences musicales dans un rythme effréné. Nous le retrouvons sur la scène du Jam en compagnie de la très prisée rythmique Sam Favreau et Cédrick Bec.

Andrew Sudhibhasilp – Guitare
Sam Favreau – Contrebasse
Cédrick Bec – Batterie

JEU 30 NOV 2017 – LOUIS WINSBERG et ANTONIO EL TITI

Impression

C’est un concert exceptionnel que vous propose le Jam Marseille ce Jeudi 30 Novembre avec la venue de deux des plus extraordinaires guitaristes français. La magie réunie parfois la virtuosité avec la sensibilité et la musicalité : c’est le cas pour ce duo de rêve que nous proposons au Jam Marseille.

Louis Winsberg – guitare

Antonio el Titi – guitare 

 

Louis Winsberg, est l’un des guitaristes virtuoses francais les plus réputés. Jazzman, tout d’abord connu comme co-fondateur du mythique groupe Sixun , il a par la suite inventé un son et une musique des plus originales, à la croisée du Jazz et du Flamenco.

DJANGO d’OR Musicien Confirmé en 2008, il sort en 2011 son 7eme album en leader « Marseille Marseille »

Avec LA DANSE DU VENT, JALEO, DOUCE FRANCE et maintenant GYPSY EYES Louis Winsberg a joué dans le monde entier.

(Bio complète en fin d’article)

Né a Marseille en 1977, Antonio Abardonado ‘El Titi’ est issu d’une famille gitane en provenance de Malaga. Il a appris la guitare très jeune de manière autodidacte sous la surveillance de son père, en écoutant  Paco de Lucía et Vicente Amigo . Véritable mélomane, Antonio  ‘El Titi’ puise ses inspirations dans l’écoute de ses propres disques de jazz, classique, de latin-jazz, de salsa, de rock ainsi que dans ses participations auprès de musiciens d’autres horizons.

 Antonio ‘El Titi’ est un guitariste et un compositeur talentueux, avec son autoproduction  Disfruto Flamenco,  il prouve qu’il est aussi à l’aise dans la seguiriya, la bulería et la soleá que dans les fusions latines les plus sophistiquées. Depuis quelques années, il travaille avec son propre groupe de sept musiciens, composé de gitans marseillais ainsi que du cubain Ruben Paz, diplômé du Conservatoire Supérieur de La Havane, aux cuivres et aux claviers lorsque le groupe s’attaque aux fusions.

En 2007, il a été appelé par le DJ David Vendetta pour une participation discographique, sur le morceau « Unidos para la Música (version flamenco) ». La musique électronique, qu’il n’écoute pourtant pas, lui a inspiré des accords si puissants que la collaboration va se renouveler, à la demande du DJ. Redit.

 

 

Louis Winsberg – Bio Complète

 

Né à Marseille en 1963, Louis Winsberg aborde la guitare à l’âge de douze ans, avec des amis gitans, le groupe Los Reyes devenus depuis les Gypsy King. Il étudie la guitare classique pendant deux ans, travaille le jazz en autodidacte et participe à des stages dirigés par Christian Escoudé et Gérard Marais.

En 1979, il s’installe à Paris et commence à se produire dans les clubs parisiens, tout en continuant ses études au Lycée Musical de Sèvres.

En 1981, il participe à son premier enregistrement avec Los Reyes.

En 1983, il remporte le premier prix de soliste du Concours National de la Défense. Dès lors, il occupe une place de choix sur la scène française, et devient professeur au CIM à Paris. Il se produit alors dans de nombreuses formations : Antoine Illouz, Antoine Hervé, Elisabeth Caumont, Eric Le Lann (avec lequel il enregistrera en compagnie de Mike Stern, Eddie Gomez, Mino Cinelu et Paco Sery).

C’est en 1984 que la rencontre avec Jean-Pierre Como et Paco Sery donne naissance au groupe Sixun, avec lequel il enregistrera 9 albums, 3 clips et effectuera de nombreuses tournées en France et à l’étranger. Louis Winsberg est l’un des premiers en France à avoir utilisé la guitare synthé. Il est très attaché à la recherche de la mélodie, l’harmonie et le timbre. Il s’intéresse beaucoup aux musiques ethniques et à leur aspect rythmique.

En 1987, il forme son propre trio basé sur des compositions originales et enregistre fin 1988 l’album « Appassionata » qui affirme sa créativité.

Après l’envol de Sixun (1990/91), il profite d’une année « off » pour renouveler l’expérience et enregistre son second album en leader : « Camino ». Il forme alors un quartet et le succès aidant, effectue une grande tournée en France et en Afrique, et participe au MIDEM 92. Il travaille également avec la compagnie de danse contemporaine « L’esquisse » (Bouvier/Obadia), pour laquelle il compose la musique de « Plein soleil » (Exposition Universelle de Séville, Festival d’Avignon, Opéra Garnier à Paris).

En 1992, il signe avec Sixun, chez Polygram Verve pour qui ils réaliseront deux albums et une compilation. La même année, il enregistre un disque en duo avec le guitariste Sylvain Luc : « Petits déjà… ».

En 1994, Sixun s’installe à New York durant six mois pour y faire des concerts et y enregistrer leur second album pour Polygram, « Lunatic Taxi » qu’ils enregistreront dans les studios de Power Station.

En 1997, le 5tet « La Danse du Vent » part pour une longue tournée dans toute la France (plus de trente concerts). Louis Winsberg a rendez-vous avec son public, fidèle et nombreux, qui accueille chaleureusement ce nouveau spectacle. En 1998, il enregistre le 9ème album avec Sixun, « Nouvelle Vague » qui sortira chez Warner, suivi d’une tournée en France.

Début 1999, le 5tet donne douze concerts en Afrique de l’Est, puis joue au Festival de Mérida au Mexique et se produit régulièrement dans les festivals français.
Dès cette époque, Louis a en tête un projet multiculturel. Il se met à étudier le Flamenco et à rencontrer des musiciens issus de ce milieu. Il travaillera également avec les Doky Brothers, pour qui il enregistrera plusieurs albums et fera une tournée en Scandinavie en compagnie de Gino Vanelli et Randy Brecker. Par la suite, sortiront deux albums auxquels il aura participé : l’album « Laddé » des frères Touré-Touré (ayant eux même participé au dernier album de Sixun), ainsi que  « Tribal Traquenard » le premier album solo de Stéphane Huchard.

Courant avril 1999, il effectue une série de concerts au sein du quintet de Marc Berthoumieux, pour l’album « Les Couleurs d’ici », tournée qui va les amener jusqu’au Mexique. À l’automne 2000, Louis Winsberg participe à l’enregistrement du nouvel album de Claude Nougaro ainsi qu’au spectacle au Palais des Congrès. Il ne délaisse pas pour autant les collaborations ponctuelles avec ses amis et participe aux albums d’Alfio Origlio et de Miguel Sanchez.

Au début de l’année 2000, le Phénix de Valenciennes accueille « Jaleo » en résidence pour deux mois, offrant au groupe des conditions de travail exceptionnelles. Le spectacle est créé le 30 mars, rencontrant un vif succès auprès du public, et tourne depuis en France. Le disque, enregistré entre le midi et Paris sort le 23 octobre 2001 sur Earcy/Universal Jazz.

En 2002 et 2003, « Jaleo » envoûte un public très chaleureux et de plus en plus nombreux. 2003 est l’année du 100ème concert de « Jaleo » !
Après une belle tournée avec le 1er « Jaleo », Louis Winsberg et les six musiciens du groupe profitent d’une résidence à Istres en automne 2003, pour travailler à un nouveau spectacle. C’est le disque de cette nouvelle aventure qui est sorti en janvier 2005 : « Le Bal des Suds ».

En décembre 2002, Louis Winsberg est en tournée au Japon avec le célèbre saxophoniste nippon Sadao Watanabe et en Juillet 2003 en Scandinavie avec Bill Evans. Il participe également de 2002 à 2006 aux tournées de spectacles « Kurt Weil »  et « J’ai deux amours » de Dee Dee Bridgewater en Europe, aux USA et au Japon. C’est à Coutances lors du Festival 2006 que Dee Dee et Louis feront un concert mémorable simplement en duo : point d’orgue de leur collaboration.

En résidence à Coutances (Jazz sous les Pommiers) depuis 2004, Louis Winsberg poursuit ses rencontres avec les « musiciens voyageurs » lors des « Winsberg.World.Work ». Les W.W.W. sont nés de soirées informelles en Club à Paris. Autour d’un trio constitué, des invités improvisaient sur des thèmes inspirés par cette famille de « musiciens voyageurs ». C’est au cours d’une de ces nuits dont le thème était l’Espagne, qu’est né « Jaleo« .

Les 3 Afriques se sont rencontrées à Coutances en mai 2005. Dans son constant désir de réunir des sons, de créer des nouveaux ponts entre les cultures et d’élargir les chemins musicaux, Louis Winsberg continue sa route vers des Afriques aussi diverses que puissantes, reliées par les chants et les rythmes qui viendront ici se côtoyer tout naturellement, du Maghreb au Sénégal jusqu’à Madagascar. Louis Winsberg pour le WWW 3 Afriques sera entouré de Karim Ziad (batterie), Solo Razaf (chant & guitare), Diogal (chant & guitare) et Jean-Christophe Mayar (saz).

En 2006, pour sa dernière année de résidence Louis Winsberg se produira à Coutances avec Sixun pour la tournée du 20ème anniversaire.
Parallèlement, Louis Winsberg ne délaisse pas le Jazz et retourne à la source même de cette musique en improvisant sur les standards de la chanson française. L’enregistrement de l’album « Douce France«  se réalise à l’automne 2006 avec Ira Coleman et Stéphane Huchard (e-motive records).
En décembre 2006, à la fin d’une tournée « Jaleo », Michel Fugain demande au groupe de Louis Winsberg de participer à l’enregistrement d’une de ses chansons « Hallelujah ». L’incroyable énergie du groupe séduit le chanteur et la collaboration ne s’arrêtera pas là.
Tout au long de l’année le réalisateur Jean-Pierre Bessières filme et réalise un documentaire sur Louis Winsberg « Le voyage de Louis »

En 2007, Louis Winsberg se partage sur la route entre « Jaleo » et « Douce France » pour la sortie de cet album.

En 2008, il initie son nouveau projet « Marseille Marseille » en résidence à Échirolles avec le Grenoble Jazz Festival et sort avec Sixun l’album « Palabre ».
En fin d’année il reçoit le Django d’Or dans la catégorie « Meilleur artiste confirmé ».

 

Django d’Or : « Meilleur artiste confirmé »

En 2009, le Festival Jazz au Fil de l’Oise lui donne carte blanche.

Maurane lui confie les arrangements de 4 titres sur son album « Nougaro ».

En 2010, la Division Culturelle de la SACEM qui le soutient depuis plusieurs années l’invite à se produire au MIDEM  avec « Jaleo »,  et Louis se produit sur de nombreux festivals de par le monde (Tahiti, Séoul, Fès, Tananarive, Las Palmas, Wroclaw…). Il participe également à la tournée Django 100 aux côtés de Romane et des frères Ferré et Sixun fête ses 25 ans par la sortie du DVD « Live in Marciac ».

2011 verra la sortie de son nouvel album « Marseille Marseille » et la création du spectacle jeune public « Le voyage de Carabalas » avec Minino Garay.

En 2012, Louis assure la direction artistique de la tournée de Maurane « Fais-moi une swing ». Il est accompagné sur scène par Jean-Christophe Maillard, Stéphane Huchard, Jérôme Regard et Pepito Montealegre.

En 2014 il sort un nouvel album en trio, « Gypsy Eyes », en compagnie de Rocky Gresset et Antonio El Titi autour de la rencontre de la guitare manouche et de la guitare Flamenca.

La même année il réalisera l’album de Maurane « Ouvre », pour Polydor, qui sera suivi d’une tournée Européenne de 70 dates en 2015/2016.

En 2015, il produit et réalise l’album de la chanteuse Berline : « Mes Révérences » qui sortira en mars 2016, ainsi que le troisième opus de Jaleo, avec l’album « for Paco », qui sortira chez Label Bleu en Novembre 2016.

 

DIM 26 NOV 2017 – WORLD MUSIC eXperiment

WMexp 29 Oct 2017

Pour le dernier dimanche de chaque mois, le JAM vous propose son concept « World Music eXperiment ».

Dirigé par la chanteuse Mona et le pianiste Patrick Cascino, ce projet a pour objectif d’explorer les multiples facettes de la World Music et d’inviter chaque mois un ou plusieurs artistes pour vous proposer une fusion de sonorités musicales sans frontières.

Patrick Cascino – Piano, Direction Artistique
Mona – Chant, Cajòn
Christophe Isselee – Guitare
Sebastien Markezana – Basse
Franck Taieb – Batterie, Percussions

SAM 25 NOV 2017 – CHRISTOPHE LELOIL POWER TRIO

Impression

Christophe Leloil – trompette
Andew Sudhibasilp – guitare
Nicolas Grupp – batterie

Diplômé du CNR de Caen en 1997, a joué notamment avec Emmanuel Bex, Peter King, Alain Jean- Marie, Serge Lazarevitch ou encore Eric Barret, Sophie Alour,Pierrick Pedron, Denis Leloup, Gilles Naturel, Siegfried Kessler, Geraldine Laurent, Alex Saada…et dans les Bigs Bands de Maria Schneider, d’Albert Mangelsdorff( Orchestre Franco-Allemand de Jazz de ’97 à ‘99) ou Antoine Hervé (UMJ band en 2002).

Tournées internationales avec l’Electronic Septet de Fred Galliano aux US (Knitting Factory NYC), la fanfare Funk URANUS BRUYANT(US, Europe, Afrique).

Se produit régulièrement avec Carine Bonnefoy (quintet et big band Pepper Pills ), NINE SPIRIT et SIXTINE GROUP de Raphaël Imbert, qu’il engage en retour dans son sextet aux côtés de Thomas Savy, Simon Tailleu et Cedrick Bec. Portée par le groupe, la suite E.C.H.O.E.S. , parue sur le label AJMIséries en Janvier 2009 est unanimement saluée dans la presse et les festivals.

Il figure également au casting du big band ATTICA BLUES d’Archie Shepp (nommé aux GRAMMY Awards en 2015) au sein duquel il côtoie Ambrose Akinmusire, Famoudou Don Moye, Tom Mc Clung, Stéphane Belmondo, Reggie Washington ou Darryl Hall…

Le nouveau projet Line4 , un répertoire complexe et urbain composé pour un nouveau quartet incluant le formidable batteur André Charlier est l’objet d’un enregistrement en 2013 (Label Durance/orkhestra) que la critique spécialisée ne manque pas de remarquer et qui vaut à son auteur de figurer parmi les 10 présélectionnés pour les Victoires du Jazz 2014, catégorie Révélation de l’année.

Parallèlement, il est titulaire d’un Diplôme d’État et enseigne le Jazz depuis 2010 au CNR des Alpes de Haute Provence.

https://youtu.be/oAqnsXMLVQc">SAM 25 NOV 2017 - CHRISTOPHE LELOIL POWER TRIO dans Concerthttps://youtu.be/oAqnsXMLVQc/0.jpg" alt="Image de prévisualisation YouTube" />

VEN 24 NOV 2017 – CECILE ANDREE TRIO – PAUSE

Impression

« Pause », le projet Slow Jazz de Cécile Andrée est une invitation à l’harmonie des corps et des sons. Elle propose un univers à contre-courant de la frénésie sociale actuelle : une musique qui s’approche au plus près du rythme cardiaque au repos, 60 pulsations par minute, 60, comme les secondes qui s’égrènent chaque minute à l’infini sur nos pendules.

Le pari : accorder cœurs et musique en se servant de mélodies choisies parmi les plus belles jamais composées, entre autres, chez T. Jobim, B.Strayhorn, D. Ellington, …

« Le degré de lenteur est directement proportionnel à l’intensité de la mémoire, … » (Milan Kundera).

Cécile Andrée chant / Alexis Tcholakian piano / Olivier Lalauze contrebasse /

JEU 23 NOV 2017 – LADELL MC LIN SUPER TRIO

Impression

LADELL McLIN

Chicago Blues / Blues Rock

Né et grandi dans le SouthSide Chicago, guitariste exceptionnel, chanteur et auteur-compositeur formé par les maîtres du Chicago Blues, Ladell McLin incarne le Blues authentique mêlé de l’énergie du Rock. Les critiques musicaux décrivent son style comme un métissage entre Lenny Kravitz, Jimi Hendrix, Buddy Guy et Stevie Ray Vaughan.

Ladell Mclin a joué, entre autres, avec Buddy Guy, Santana, BB King, Robert Randolph, Buddy Miles, Vernon Reid, Paul Schafer, Eddy Burks, sur des scènes mondialement réputées, dont le Montreux Jazz Festival en 2011 et l’Apollo Theater de Harlem en 2012.

Après de nombreux passages en France (Avoine Zone Blues, Le New Morning, Guitares en Scène, Salaise Blues Festival, Paris-Brooklin Tour avec Manu Lanvin, Sons d’Hiver, Woodstock Guitars) Ladell Mclin a été découvert par le public marseillais au Jam en août 2017.

Le 23 novembre il revient mettre le feu au Jam avec le Super Trio, accompagné avec maestria par ‘Zou Master’ Ichéme Zouggart à la basse et Chris Dailey Mccraven à la batterie. La complicité de ces trois virtuoses internationaux promet une soirée incandescente dédiée au Chicago Blues Live in Marseille!!!

Discographie

Stand Out (2005)

I am King (2012)

Butterfly and Sand, sortie prévue au printemps 2018.

Sélection de LIENS MUSIQUE YOUTUBE

Ladell Mclin Super Trio Live at Moom clip 22 (2017)

https://www.youtube.com/watch?v=FKpbHTfMU-E

Mer 22 NOV 2017 – LA LLAVE # AFROCUBAN POP

Impression

La Llave est une nouvelle formation emmenée par le percussionniste cubain Javier Campos Martinez qui associe les rythmes traditionnels afro-cubains à des sonorités plus actuelles (pop, jazz et reggae). Les thèmes fusionnent les styles tout en ouvrant sur un univers qu’il appelle « brikamo pop ». Brikamo est le style musical issu de la tradition Abakua qui a apporté l’élément clé de la musique cubaine: la clave.

Auteur et compositeur, Javier a fait appel pour l’accompagner dans ce projet à de talentueux musiciens. Il sera ce soir accompagné de Natascha Rogers (percussions), Pedro Barrios (basse, cavaquino), Nelson Palacios (violon, piano), Anthony Hocquart (guitare) et des invités.

DIM 19 NOV 2017 – John MASSA THIRD SUNDAY invitent HIROKAZU ISHIDA

CUZZU TRIO JEU 11 MAI 2017

John Massa – Sax
Cyril Benhamou – Claviers
Tom Tiberi – Guitare
Pascal Blanc – Basse
Claude Sarragossa – Batterie
guest : Hirokazu Ishida – saxophones alto & soprano

Le groupe Third Sunday, résident du Jam Marseille en charge d’animer les grooves sessions chaque troisième dimanche de chaque mois, profite du passage en France du saxophoniste japonais HIrokazu ishida pour l’inviter sur la scène du club.

Né au Japon à Hitachinaka, Hirokazu Ishida est un des saxophonistes marquants de la scène jazz japonaise d’aujourd’hui. Il a commencé par apprendre le piano à 5 ans et le trombone à l’école primaire. Puis tout en jouant dans des orchestres d’harmonie, il se met à composer ses premières mélodies sur son synthétiseur, ses jeunes oreilles influencées par des compositeurs comme Ryuichi Sakamoto entre autres.
Après avoir débuté le saxophone au lycée, il entre à l’académie Senzoku pour se perfectionner et se spécialiser dans l’étude de cet instrument. Il y suivra les cours de Yoshiyuki Hattori et Hideo Oyama en saxophone classique.

Durant ses multiples séjours en Angleterre et en France après sa formation universitaire, il se découvre une attirance particulière pour l’ambiance de l’Europe, berceau de la musique classique et terre d’accueil du jazz. Il décide alors de commencer à composer une musique qui fusionne les deux genres.
En 2012, il participe au concours international de saxophone de Taïchung (Taïwan), une des compétitions musicales les plus prestigieuses d’Asie et remporte le 4è prix.

En 2013, il rencontre le batteur « japonais-parisien » Hidéhiko Kan qui l’invite depuis à jouer très souvent en France. Ils fondent ensemble le projet « Tokyo Paris Express » en 2015.

Que ce soit au saxophone alto ou soprano, le jeu Hirokazu Ishida est fermement ancré dans la rigueur technique du classique et une connaissance étendue de la tradition orale du jazz, ce qui lui permet une grande aisance dans une multitude d’idiomes musicaux. Ses improvisations sont autant de voyages passionnants entre lignes mélodiques subtiles au raffinement zen, minimalisme pop, lyrisme romantique parfois teinté d’inflexions bluesy, swing hard-bop ou encore fulgurances coltraniennes.
Le Hirokazu Ishida compositeur écrit lui plutôt un jazz nourri d’influences européennes à la ECM, caractérisé par des mélodies fluides et des harmonies à l’élégance diaphane.

SAM 18 NOV 2017 – HIROKAZU ISHIDA QUARTET

Impression

Hirokazu Ishida – Saxophones alto & soprano
Bruno Bellemin – Guitare
Jean-Marie Carniel – contrebasse
Philippe Meijand – Batterie

Né au Japon à Hitachinaka, Hirokazu Ishida est un des saxophonistes marquants de la scène jazz japonaise d’aujourd’hui. Il a commencé par apprendre le piano à 5 ans et le trombone à l’école primaire. Puis tout en jouant dans des orchestres d’harmonie, il se met à composer ses premières mélodies sur son synthétiseur, ses jeunes oreilles influencées par des compositeurs comme Ryuichi Sakamoto entre autres.
Après avoir débuté le saxophone au lycée, il entre à l’académie Senzoku pour se perfectionner et se spécialiser dans l’étude de cet instrument. Il y suivra les cours de Yoshiyuki Hattori et Hideo Oyama en saxophone classique.

Durant ses multiples séjours en Angleterre et en France après sa formation universitaire, il se découvre une attirance particulière pour l’ambiance de l’Europe, berceau de la musique classique et terre d’accueil du jazz. Il décide alors de commencer à composer une musique qui fusionne les deux genres.
En 2012, il participe au concours international de saxophone de Taïchung (Taïwan), une des compétitions musicales les plus prestigieuses d’Asie et remporte le 4è prix.

En 2013, il rencontre le batteur « japonais-parisien » Hidéhiko Kan qui l’invite depuis à jouer très souvent en France. Ils fondent ensemble le projet « Tokyo Paris Express » en 2015.

Que ce soit au saxophone alto ou soprano, le jeu Hirokazu Ishida est fermement ancré dans la rigueur technique du classique et une connaissance étendue de la tradition orale du jazz, ce qui lui permet une grande aisance dans une multitude d’idiomes musicaux. Ses improvisations sont autant de voyages passionnants entre lignes mélodiques subtiles au raffinement zen, minimalisme pop, lyrisme romantique parfois teinté d’inflexions bluesy, swing hard-bop ou encore fulgurances coltraniennes.
Le Hirokazu Ishida compositeur écrit lui plutôt un jazz nourri d’influences européennes à la ECM, caractérisé par des mélodies fluides et des harmonies à l’élégance diaphane.

Discographie:
2008 premier album « Utrecht ».
2009 « Longing for Home » et un album spécial Noël « Winter Tales »
2011 « From the Window »
2017 « Departure » du collectif Franco-Japonais « Tokyo Paris Express «
(Certains de ces albums ont été sélectionnés par la compagnie aérienne All Nippon Airways et ont été diffusés en radio de vol.)

 

VEN 17 NOV 2017 – Les Celestins – Maxime PERRIN Quartet (Jazz)

Impression

Du JAZZ en quartet, sur fond de musiques actuelles,
hip hop et chorus débridés.
A découvrir !
Le nouveau quartet de Maxime PERRIN vient présenter son prochain album à paraître en 2018

Maxime Perrin – accordéon
Rémi Habib – contrebasse
Jérôme Fouquet – trompette
Mat’ Stora – Batterie

JEU 16 NOV 2017 – TRIBUTE TO BOB DYLAN

Impression

Pour la cultissime sortie du Beaujolais Nouveau, le Jam propose le magnifique « Tribute To Dylan »

A Tribute to Bob Dylan est un groupe hommage au célébrissime Artiste Poète Auteur compositeur interprète qu’est Bob Dylan.
En 2016 l’attribution du prix Nobel de littérature à Bob Dylan ( une première pour un auteur compositeur de musique populaire) les a renforcé dans leur conviction de continuer à partager sa musique et ses textes sur scène.
Ce cover band, né en 2016 est composé de 5 musiciens et propose des concerts entièrement dédié à Bob Dylan, s’inspirant de la période pendant laquelle Bob Dylan a été accompagné par The Band sur scène.

Bob M. Guitare – acoustique & chant
Jean Gomez – Guitare Basse
Jean Philippe Meresse – Batterie
André Thus – Claviers
Norbert Lallemand – Guitares

DIM 12 NOV 2017 – POP JAZZ JAM SESSION

PopJamJazz 08 OCT 2017

Dans la désormais grande tradition du « JAM » de proposer des Jam orientées et organisées, voici la Pop Jazz Jam Session.
Les standards de demain seront la musique d’aujourd’hui, alors place à la fraicheur et voici 4 musiciens talentueux missionnés pour créer des ponts entre Shakira et Duke Ellington …

C’est parti pour un tour du coté de chez MTV et BLUE NOTE.

ARTHUR BILLES : Batterie
JONATHAN SOUCASSE : Piano
CYRIL PERON : Guitare
THOMAS LAFFONT : Basse
…. Et Vous !!!

SAM 11 NOV 2017 – WAYAZ

Impression

Habité par une voix sensuelle à l’énergie incandescente, WAYAZ et sa guitare hybride propagent une musique métisse et contagieuse. Fusion urbaine où Keziah Jones ferait escale chez les Daft Punk: détachez vos ceintures pour un wayaz imminent.

VEN 10 NOV 2017 – MARIE LAURENT QUARTET – Un Instant Nougaro / Jazz et autre poésie (Jazz Vocal)

Impression

Marie Laurent : Vocal
José Assa : Piano
Roby Debono : Contrebasse
Gilles Alamel : Batterie.

« Un Instant Nougaro…Jazz et Autre Poésie ».
Mise en scène et textes entre chansons : José Assa/Marie Laurent.
Arrangements : Marie Laurent Quartet.

Un répertoire superbe, des textes poétiques, une ambiance, pour vous plonger, le temps d’un Instant, dans l’univers du « Petit Taureau ».

JEU 09 NOV 2017 – JEAN-MARIE CARNIEL TRIO (Jazz)

Impression

Jean-Marie Carniel – Contrebasse
Denis Cesaro – Piano
Cédrick Bec – Batterie

Jean-Marie Carniel, né à Toulon, y étudie la contrebasse au conservatoire et dans divers ateliers de jazz.
Depuis 1978 son parcours est jalonné de diverses expériences jazzistiques aux côtés de Georges Brown, Riccardo Del Fra, Greg Abate, Lionel Belmondo, Stéphane Belmondo, Tony Pétrucciani, Daniel Huck, André Jaume, Kristin Marion, Jean-Paul Florens, Bob Garcia, Philippe Renaud, Alfio Origlio, Philippe Festou, François Chassagnite, Marc Fontana, Bernard Jean, Georges Arvanitas…
et au sein de diverses formations : Trio de contrebasses avec Thomas Bramerie et Pierre Sim, Groupe Agharta, Art Bop Orchestra sous la direction de Christophe Dal Sasso, Trio avec JP Florens et François Garbit, Les Swing Papys, Le Grand 8 de Philippe Festou, Sextet Hommage au jazz Messengers.

DIM 05 NOV 2017 – OPEN BLUES JAM SESSION (Blues)

Impression

Le Rendez-vous incontournable des blues lovers !!!
Concert de « La Confrérie du Blues » suivi d’un Open Jam animé par les meilleurs musiciens blues de Marseille !

Jean Gomez – Chant Lead / Basse
Ange King- Harmonica
Alain « Loise » Chiarazzo – Guitare
Phil The Blues – Chant / Guitare
Jean-Philippe Meresse – Batterie
…. Et Vous !!!

SAM 04 NOV 2017 – Lamiot Hammond feat. Loïs Coeurdeuil (Jazz)

Impression

Franck Lamiot – Orgue Hammond
Piero Iannetti – Batterie
Loïs Coeurdeuil – Guitare

Le duo formé par le batteur Piero iannetti et l’organiste Franck Lamiot invite le guitariste Loïs Coeurdeuil, (qui s’illustre régulièrement dans le groupe César Swing)

Depuis une dizaine d’année, la formation écume les clubs de jazz et autres lieux ou la musique vivante est la bienvenue. Comment ne pas penser à Eddy Louis ou Jimmy Smith en les écoutant grâce à la magie de l’orgue Hammond dont Franck tire tout le potentiel…Le vrais son des années 60 / 70 le jazz puisé dans toute sa palette émotionnelle et dynamique !

Le trio jouera les plus grands succès de Jimmy Smith, Luky Peterson, Lou Bennet…

VEN 03 NOV 2017 – SONEROS DEL CARIBE (Musique Latine)

Impression

Un aller-simple pour la Havane !!!
EL SON, racine de la salsa, ce son originaire de l’île de Cuba évoque mieux que tout autre la richesse et le caractère versatile de la musique afro-antillaise. Le Groupe Soneros del Caribe propose une interprétation traditionnelle et authentique du « Son Cubano », tout en réinventant ce genre musical à travers des arrangements plus modernes.
Formé il y a 6 ans, le groupe se compose de musiciens expérimentés, tous présents sur scène depuis plus d’une dizaine d’années. Soneros del Caribe offre également de très belles reprises des « classiques » : Buena Vista Social Club, Ismael Ribera, Ibrahim Ferrer, Flia Valera Miranda ; et aussi ses propres compositions. Le groupe vous entraîne à travers les îles chaleureuses de la Caraïbe, recréant ainsi un moment de fête inoubliable et de partage.
Ambiance chaleureuse, festive et dansante assurée.

César De Santiago : Voix, Guit, Tp
Boris Sudres : Guitare Tres Cubain, Choeur
Alejandro Spina : Bongo, Choeur
Marcelo Chaug : Babybasse
Rafael Genisio : Congas

JEU 02 NOV 2017 – JEAN CHARLES PARISI QUARTET (Jazz)

Impression

Jean Charles Parisi – saxophone ténor
Jérôme Mathevon – piano
Olivier Pinto – contrebasse
David Carniel – batterie

Saxophoniste ténor identifiable à sa sonorité, Jean Charles Parisi se produit au Jam entouré de ses compères marseillais:
Jérôme Mathevon au piano, Olivier Pinto à la contrebasse et David Carniel à la batterie. Le quartet revisite certains standards du hardbop et du bebop, dans la lignée de Dexter Gordon, Stan Getz ou Hank Mobley et en y apportant une touche personnelle. Swing, énergie et complicité au rendez-vous!

DIM 29 OCTOBRE 2017 – World Music eXperiment (World Music)

CUZZU TRIO JEU 11 MAI 2017

Pour le dernier dimanche de chaque mois, le JAM vous propose son concept « World Music eXperiment ».

Dirigé par la chanteuse Mona et le pianiste Patrick Cascino, ce projet a pour objectif d’explorer les multiples facettes de la World Music et d’inviter chaque mois un ou plusieurs artistes pour vous proposer une fusion de sonorités musicales sans frontières.

Patrick Cascino – Piano, Direction Artistique
Mona – Chant, Cajòn
Christophe Isselee – Guitare
Sebastien Markezana – Basse
Franck Taieb – Batterie, Percussions

SAM 28 OCT 2017 – THE SPYDERS FROM MARSEILLE (Blues Rock)

Impression

Back to the Roots !!!
Dans l’esprit et l’énergie des groupes anglo-saxons et des Pubs Rock avec des reprises des pionniers qui ont influencé The Rolling Stones.

Henri Sanchez – Chant
Fred Bert – Guitare
Jean Philippe Meresse – Batterie
Robert Lanfranca – Basse

VEN 27 OCTOBRE 2017 – FREDERIC CHOPIN JAZZ PROJECT (Jazz)

Impression

La musique de Chopin est un puits intarissable pour un trio de jazz. Tout est là. L’harmonie colorée d’une incroyable modernité, la brillance des traits, la fulgurance pianistique, mais aussi le romantisme, le lyrisme et la sensibilité.

Comment ne pas être séduit par ce génie qui un siècle avant l’avènement du jazz excellait dans l’art de l’improvisation ?

Chaque note de sa musique résonne encore comme si elle avait été écrite hier. Ses mélodies traversent tranquillement le temps. C’est cette intemporalité qui permet d’entrer dans l’intimité de cette œuvre par le biais d’une approche jazzistique. Le piano reste évidemment la pièce maitresse de cette musique, mais la contribution de la contrebasse et de la batterie démontre s‘il en était besoin, à quel point le maître était en avance sur son temps. Les plages d’improvisation permettent d’extrapoler son intuition sans jamais trahir ses intentions.

C’est avec une grande humilité que le trio aborde ce répertoire, et vous fera partager le bonheur d’interpréter la musique d’un si grand compositeur.

Claudio Célada – Piano
Jean Cortès – Contrebasse
Piero Iannetti – Batterie

JEU 26 OCTOBRE 2017 – VINCENT LAJU / Djazikistan (World Music)

Impression

DJAZIKISTAN
Vincent Lajü – Composition / Violoncelle
Gabriel Manzaneque – Banjo.
Arthur Rendu – Basse.
Simon Sieger – Tuba.

Voyage sonore

Cet ensemble, créé par Vincent Lajü, se surprend à trouver une unité au sein de musiques très différentes, en apparence :
Minimalisme transcendental, déphasage ethnique, baroque Ouzbek, gavottes Kurdes, bourdons lyriques, bebop Grecque et fredonnements méditatifs.

Bien des chemins sont explorés, ils mènent vers cette contrée inconnue qu’est le Djazikistan.

DIM 22 Oct 2017 – Jerome SABBAGH et Greg TUOHEY Group / Jazz Is The Answer Festival 2017

CUZZU TRIO JEU 11 MAI 2017

En 1995, le saxophoniste Jerome Sabbagh et le guitariste Greg Tuohey viennent tous les deux d’arriver à New York, Sabbagh de Paris, Tuohey de Auckland en Nouvelle Zélande. Ils intègrent rapidement la scène jazz new yorkaise de l’époque et jouent avec des musiciens tels que Mark Turner, Guillermo Klein et Ari Hoenig. Avec le contrebassiste Matt Penman et le batteur Darren Beckett, ils créent le collectif Flipside qui enregistre un premier album remarqué sur Naxos Jazz en 1998 et tourne régulièrement jusqu’en 2001.

Une fois l’aventure Flipside terminée, Sabbagh fonde un quartet avec Ben Monder, Joe Martin et Ted Poor. Le groupe enregistre trois disques qui établissent la réputation du saxophoniste, dont le récent “The Turn”, élu parmi les meilleurs disques jazz de 2014 par le Boston Globe, LA Times, DownBeat et France Musique. Sabbagh enregistre aussi en leader avec des musiciens comme Jozef Dumoulin, Rodney Green, Daniel Humair et Ben Street, et fait partie du “New Trio” de Paul Motian, avec lequel il joue une semaine au Village Vanguard à New York pour les derniers concerts du légendaire batteur. Tuohey, pour sa part, se consacre au rock et tourne notamment avec le chanteur Joe Pug. En 2010, il revient à la musique improvisée et en 2013 enregistre son premier album en leader, “First”.

Sabbagh et Tuohey se retrouvent aujourd’hui pour former un quartet qui met en avant leurs compositions. Le grand contrebassiste Joe Martin, que l’on connait entre autres pour son travail dans les groupes de Mark Turner et Chris Potter, et l’excellent jeune batteur Kush Abadey, remarqué auprès de Ravi Coltrane et Wallace Roney, forment la rhythmique du groupe.

Vous pouvez entendre deux des morceaux, filmés à Smalls, l’un des meilleurs clubs de jazz new yorkais, ici:

 

Jerome Sabbagh / Greg Tuohey Group

Jerome Sabbagh: saxophone et compositions
Greg Tuohey: guitare et compositions
Joe Martin: contrebasse
Kush Abadey: batterie

www.jeromesabbagh.com
www.facebook.com/sabbaghjerome
https://www.facebook.com/gregtuohey

Presse

“M. Sabbagh s’exprime avec assurance et ses compositions, souples et solides à la fois, séduisent l’auditeur. [...] M. Sabbagh évite les allusions directes aux monstres sacrés du saxophone. Au contraire, il développe un vocabulaire personnel et sincère, de manière simple et efficace.”
- Nate Chinen, New York Times

« Jérôme Sabbagh est un oiseau rare: un jeune saxophoniste ténor résolument lyrique, à l’approche personnelle, et dont l’inspiration se nourrit moins de ses aînés que de sa propre imagination.”
- Chris Kelsey, JazzTimes

« Un jeune saxophoniste tenor et soprano rafraîchissant, qui ne joue pas de clichés. Dans son deuxième album en leader, constitué uniquement de compositions, il joue avec ambiances, phrases et silences. »
- Owen Cordle, JazzTimes

SAM 21 OCT 2017 – SANGOMA EVERETT AFROCUBAN PROJECT / Jazz Is The Answer Festival 2017

Impression

Sangoma Everett – batterie

Parker Shper – Piano

Chrils Lincontang – Contrebasse

Javier Campos – Percussions

 

Sangoma Everett est né le 7 janvier 1952 à Norfolk, Virginie, USA.

Il commence à jouer de la batterie à l’âge de onze ans. Adolescent, il étudie la composition et le piano avec Madame Consuela Lee. Il obtient en 1971 son “High School Diploma” à la Booker T. Washington High School et s’inscrit au fameux Berklee College of Music de Boston.

En 1975 et 1976, il étudie au Norfolk State University (Département musique). Toujours passionné par la créativité, Sangoma décide en 1977 de partir pour New York où il rencontre le célèbre bassiste et compositeur Bill Lee. Il joue alors pendant trois ans avec le Clifford Jordan Quartet. Il collabore bientôt avec les musiciens les plus réputés du moment à New York : Barry Harris, Chris Anderson, Murial Winston ou Joe Newman.

Après un séjour en Irlande du Nord avec Joe Newman, il se rend en 1979 à Dakar, passant par Paris où il décide de s’installer. Il a depuis lors enregistré des dizaines d’albums en sideman ou en leader et participé à autant d’aventures et de projets innovants au cours des deux dernières décennies.

Citons parmi ses plus récents projets cette tournée 2011 du chatoyant Sangoma Everett & Oriental Caravan, avec le maître de l’oud et du guembri Majid Bekkas, avec Jacques Schwarz-Bart (sax), Abdelfettah El Houssaini (percussions) et Laurent de Wilde au piano. Rappelons également ses récentes prestations (hiver 2010, au Duc des Lombards de Paris) au sein du Jacques Schwarz-Bart & Sangoma Everett Quintet feat. Anne Ducros.

 

 

Parker Shper :

Parker Shper was born into a musical family in 1984 and grew up in Vermont playing piano by ear from a very young age. He began classical piano studies at age 6 which he continued for over 20 years. In his teenage years Parker began to work professionally around New England as a freelance pianist before continuing on to study jazz piano performance and composition at McGill University in Montreal and at the Academy of Music at the University of Gothenburg, Sweden.
Parker is currently based in Montreal, Quebec. His involvement in the creative music scene keeps him busy at home and on the road with many different projects such as Thus Owls, Leif Vollebekk, 12 Percent and many others. He also works as a commissioned composer for documentary film and internet media projects.

 

Christophe Lincontang,

C’est a 20 ans que Christophe LIncontang découvre la contrebasse et le jazz après des études de musique classique.
Il intègre l’Enm de villeurbanne dont il sort diplômé en 1998.

Dès lors il accompagne de nombreux jazzmen de la région, joue dans plusieurs festivals.

Depuis 2002 avec le groupe pop acoustique Elonakane il donne plus de 1000 concerts en France et à l’étranger.

Jouant régulièrement avec Sangoma Everett, il accompagne Lavelle sur les scènes des festivals de Fort-en-jazz, Tanger, Porquerolles et Montreux entre autres.

 

Javier Campos

Né à La Havane en 1971, il commence à jouer la rumba dès l’age de six ans. A sept ans, il intègre la Comparsa del Alacran de son quartier, le Cerro, où il apprend la percussion telle qu’on l’apprend dans la rue, c’est à dire de manière traditionnelle. Il s’initie par la suite aux batá, tambours utilisés dans les cérémonies de Santeria dont la richesse rythmique est considérable (plus de 150 rythmes). Il devient Omo Aña (maître des tambours sacrés). Héritier de deux grands maîtres de la musique traditionnelle à Cuba, Angel Bolaño et Regino Jimenez, il a acquis une profonde connaissance de la musique afro-cubaine.

En 1997 à La Havane, Javier crée l’ensemble « Afrekete » autour de plusieurs générations de musiciens cubains. Leur premier disque, « Iyabakua », puise dans le répertoire traditionnel de la musique afro-cubaine (c’est-à-dire musique Yoruba, Carabali, Bantu, Arara) et populaire (Rumba, Son).
Une première tournée en Europe en 2000 les amène à se produire dans de nombreuses salles et festivals. Il participe également à plusieurs formations musicales : « Oba Ilu », « Bayuba Cante », « Mark Lotz ». Il a joue aussi aux côtés d’Omar Sosa (tournée internationale 2002), d’Orlando Poleo, d’El Hadj N’Diaye, de Marta Galarraga ou encore de Julien Lourau.
En 2007, il participe à la rencontre entre des musiciens cubains et des musiciens Ekpe du Nigeria au Musée du Quai Branly à Paris. Il y joue le tambour principal (bouko-enchemiyà).
Membre du collectif RumbAbierta, il contribue à développer la rencontre entre les musiques cubaines et le jazz.

Javier dispose également d’une grande expérience dans la domaine de l’enseignement. On le considère aujourd’hui comme l’un des plus éminents interprète de la jeune génération des percussionnistes cubains.

Image de prévisualisation YouTube

VEN 20 OCT 2017 – SANGOMA EVERETT TRIO / Jazz Is The Answer Festival 2017

Impression

Sangoma Everett – batterie

Parker Shper – Piano

Chrils Lincontang – Contrebasse

Sangoma Everett est né le 7 janvier 1952 à Norfolk, Virginie, USA.

Il commence à jouer de la batterie à l’âge de onze ans. Adolescent, il étudie la composition et le piano avec Madame Consuela Lee. Il obtient en 1971 son “High School Diploma” à la Booker T. Washington High School et s’inscrit au fameux Berklee College of Music de Boston.

En 1975 et 1976, il étudie au Norfolk State University (Département musique). Toujours passionné par la créativité, Sangoma décide en 1977 de partir pour New York où il rencontre le célèbre bassiste et compositeur Bill Lee. Il joue alors pendant trois ans avec le Clifford Jordan Quartet. Il collabore bientôt avec les musiciens les plus réputés du moment à New York : Barry Harris, Chris Anderson, Murial Winston ou Joe Newman.

Après un séjour en Irlande du Nord avec Joe Newman, il se rend en 1979 à Dakar, passant par Paris où il décide de s’installer. Il a depuis lors enregistré des dizaines d’albums en sideman ou en leader et participé à autant d’aventures et de projets innovants au cours des deux dernières décennies.

Citons parmi ses plus récents projets cette tournée 2011 du chatoyant Sangoma Everett & Oriental Caravan, avec le maître de l’oud et du guembri Majid Bekkas, avec Jacques Schwarz-Bart (sax), Abdelfettah El Houssaini (percussions) et Laurent de Wilde au piano. Rappelons également ses récentes prestations (hiver 2010, au Duc des Lombards de Paris) au sein du Jacques Schwarz-Bart & Sangoma Everett Quintet feat. Anne Ducros.

 

Parker Shper :

Parker Shper was born into a musical family in 1984 and grew up in Vermont playing piano by ear from a very young age. He began classical piano studies at age 6 which he continued for over 20 years. In his teenage years Parker began to work professionally around New England as a freelance pianist before continuing on to study jazz piano performance and composition at McGill University in Montreal and at the Academy of Music at the University of Gothenburg, Sweden.
Parker is currently based in Montreal, Quebec. His involvement in the creative music scene keeps him busy at home and on the road with many different projects such as Thus Owls, Leif Vollebekk, 12 Percent and many others. He also works as a commissioned composer for documentary film and internet media projects.

 

Christophe Lincontang,

C’est a 20 ans que Christophe LIncontang découvre la contrebasse et le jazz après des études de musique classique.
Il intègre l’Enm de villeurbanne dont il sort diplômé en 1998.

Dès lors il accompagne de nombreux jazzmen de la région, joue dans plusieurs festivals.

Depuis 2002 avec le groupe pop acoustique Elonakane il donne plus de 1000 concerts en France et à l’étranger.

Jouant régulièrement avec Sangoma Everett, il accompagne Lavelle sur les scènes des festivals de Fort-en-jazz, Tanger, Porquerolles et Montreux entre autres.

 

Image de prévisualisation YouTube

JEU 19 OCT 2017 – ZOPPA (World Music)

Impression

ZOPPA DE MARSEILLE
Chansons greco-hispaniques.

Kalliroi Raouzeou : Chant & Piano
Sylvie Paz : Chant

Création singulière de deux chanteuses et musiciennes, la chanteuse et pianiste grecque Kalliroi Raouzeou, et la chanteuse d’origine espagnole Sylvie Paz. Elles ont tissé un répertoire maillé de compositions et de traditionnels revisités dans l’esprit Zoppa. Alla zoppa est un terme musical qui désigne le rythme asymétrique, bancal. Un boitillement qui se prête avec subtilité aux compositions et aux textes qu’elles ont empruntés aussi parfois aux poètes Borges /Octavio Paz/ Pessoa à la poésie traditionnelle.

 

MER 18 OCT 2017 – KINSHIP / Jazz Is The Answer Festival 2017

Impression

Kinship (New-York City)
Dans le cadre du Jazz Is The Answer festival 2017

Laurent Coq – piano
Joshua Crumbly – contrebasse
Johnathan Blake – batterie

Avec Kinship, le pianiste Laurent Coq réunit deux musiciens importants de la scène new-yorkaise qui n’avaient encore jamais joué ensemble : le jeune contrebassiste originaire de Los Angeles Joshua Crumbly, et le batteur originaire de Philadelphie, fils du célèbre violoniste John Blake, partenaire régulier de Tom Harrell et Kenny Barron et tout juste quarantenaire, Johnathan Blake.
La formation enregistre un premier album durant l’été 2017 à New York, comprenant onze compositions du pianiste qui sont autant d’hommages à des musiciens qu’il considère faisant partie de sa famille (Kinship en anglais, c’est la parenté) et auxquels il doit beaucoup.
Ce trio, regorgeant de finesse et de puissance, en tournée européenne, s’arrête au JAM Marseille pour un concert unique dans tout le sud de la France, un grand honneur pour le petit club de la rue des Trois Rois.

Image de prévisualisation YouTube

************************************************************************
LE JAM – 42 rue des Trois Rois 13006 Marseille (La Plaine)
PAF : 12€ + 3€ d’adhésion à l’association.
Réservations par SMS au : 06 09 53 40 41 (Henri)
Concert à 20h30 / Ouverture des portes à 20H00.
Assiettes et boissons sur place.
Métro Notre-Dame-Du-Mont / Parking Jean Jaurès
************************************************************************

 

DIM 15 OCT 2017 – JOHN MASSA THIRD SUNDAY invite REGGIE WASHINGTON et EJ STRICKLAND / Jazz Is The Answer Festival 2017

Impression

Dans le cadre du Jazz Is Answer Festival 2017
John Massa Third Sunday (John Massa – saxs / Cyril Benhamou – claviers / Pascal Blanc – basse / Tom Tiberi – guitare / Claude Sarragossa – batterie / Christophe Leloil – trompette )

invite :
Reggie Washington (Basse) & E.J. Strickland (Batterie)

 

Session Groove de grand luxe ce dimanche 15 Octobre, avec le groupe résident THIRD SUNDAY dirigé par le saxophoniste John Massa, qui invite dans le cadre de la première édition du Jazz Is The Answer Festival les extraordinaires musiciens américains Reggie Washington et EJ Strickland.

Reggie Washington :
Bassist Reggie Washington was a key participant in the Modern Jazz revolution of the 80’s and 90’s. He became known touring, recording and performing with Steve Coleman, Branford Marsalis, Roy Hargrove, Chico Hamilton, Oliver Lake, Cassandra Wilson, Don Byron, Jean-Paul Bourelly, Lester Bowie and Ronald Shannon Jackson.

In 2005, Reggie began successfully touring with his own bands. They were a mix of American & European musicians such as Ravi Coltrane, Gene Lake, Stéphane Galland, Jef Lee Johnson, Erwin Vann, Jacques Schwarz-Bart, E.J Strickland, Jozef Dumoulin, Skoota Warner, Matthew Garrison, Marcus Strickland, Jason Lindner, Poogie Bell and Ronny Drayton.

A versatile, 360-degree musician, Reggie plays Jazz, Funk, R&B, Blues, World and Experimental music with a natural and contagious energy. His bass lines are both sophisticated and explicit. He is diligent in his work and enjoys mixing people of different cultures as a way to enhance music by learning from others and sharing ideas. �

Reggie is currently touring with Archie Shepp, Lisa Simone, Jacques Schwarz-Bart, Wallace Roney, The Headhunters, Alex Tassel, Dana Leong, Hervé Samb, Brian Jackson’s New Midnight Band “Tribute to Gil Scott Heron”, Rokia Traoré, Randy Brecker, Stanley Jordan and gospel diva Liz McCom

Image de prévisualisation YouTube

E.J. Strickland
Drummer E.J. Strickland was born in 1979, the identical twin of brother to saxophonist Marcus Strickland. He is one of the most frequently recorded drummers of the 21st century, appearing on over 30 albums, including In His Day (Strick Muzik), his long-awaited debut as a leader. He attended The New World School of the Arts (Miami) for high school, studying classical music as well as jazz, where he came under the influence of luminous jazz drummers like Elvin Jones, Philly Joe Jones, Roy Haynes, Tony Williams, Jeff « Tain » Watts, Brian Blade, and others. In 1997, Strickland attended The New School for Social Research, where he studied piano, polished his skills as a composer, and studied with some of the world’s greatest drummers: Joe Chambers, Michael Carvin, Carl Allen, Ralph Peterson, Lewis Nash, and Jimmy Cobb. His first recordings were on brother Marcus’ At Last and Brotherhood in the early 2000s. Downbeat Magazine described his drumming as emitting « fields of cumulative energy, clouds of feather-touch and heavy-handed syncopations, latent with power like an oncoming storm. » Strickland has toured and performed with Ravi Coltrane, his brother Marcus’ electric/acoustic quartets and trio, Cassandra Wilson, George Colligan quartet and trio and the David Gilmore Trio. He also leads his own bands, the E.J. Strickland Quintet and the E.J. Strickland Project.

Image de prévisualisation YouTube

Third Sunday

Third Sunday est l’un des quatre groupes résidants du club Le Jam Marseille, dirigé par le saxophoniste John Massa, il réunit un panel de jeunes musiciens de la cité, voués corps et âmes à la groove music. Le groupe donne un concert par mois, chaque troisième dimanche de chaque mois, suivi d’une Jam Session groove & Funk.

Image de prévisualisation YouTube

Spécial Guest : Christophe Leloil (Trompette)

Diplômé du CNR de Caen en 1997, a joué notamment avec Emmanuel BexPeter KingAlain Jean- MarieSerge Lazarevitch ou encore Eric BarretSophie Alour,Pierrick Pedron, Denis Leloup, Gilles Naturel, Siegfried Kessler, Geraldine Laurent, Alex Saada…et dans les Bigs Bands de Maria Schneider, d’Albert Mangelsdorff( Orchestre Franco-Allemand de Jazz  de ’97 à ‘99) ou Antoine Hervé (UMJ band en 2002).

Tournées internationales avec l’Electronic Septet de Fred Galliano aux US (Knitting Factory NYC), la fanfare Funk URANUS BRUYANT(US, Europe, Afrique).

Se produit régulièrement avec Carine Bonnefoy (quintet et big band  Pepper Pills ), NINE SPIRIT et SIXTINE GROUP de Raphaël Imbert, qu’il engage en retour dans son sextet aux côtés de Thomas Savy, Simon Tailleu et Cedrick Bec. Portée par le groupe, la suite E.C.H.O.E.S. , parue sur le label AJMIséries en Janvier 2009 est unanimement saluée dans la presse et les festivals.

Il figure également au casting du big band ATTICA BLUES d’Archie Shepp (nommé aux GRAMMY Awards en 2015) au sein duquel il côtoie Ambrose AkinmusireFamoudou Don MoyeTom Mc ClungStéphane Belmondo, Reggie Washington ou Darryl Hall

Le nouveau projet Line4 , un répertoire complexe et urbain composé pour un nouveau quartet incluant le formidable batteur André Charlier est l’objet d’un enregistrement en 2013 (Label Durance/orkhestra) que la critique spécialisée ne manque pas de remarquer et  qui vaut à son auteur de figurer parmi les 10 présélectionnés pour les Victoires du Jazz 2014, catégorie Révélation de l’année.

Parallèlement, il est titulaire d’un Diplôme d’État et enseigne le Jazz depuis 2010 au CNR des Alpes de Haute Provence.

Image de prévisualisation YouTube

************************************************************************
LE JAM – 42 rue des Trois Rois 13006 Marseille (La Plaine)
PAF : 12€ + 3€ d’adhésion à l’association.
Réservations par SMS au : 06 09 53 40 41 (Henri)
Concert à 20h30 / Ouverture des portes à 20H00.
Assiettes et boissons sur place.
Métro Notre-Dame-Du-Mont / Parking Jean Jaurès
************************************************************************

Jazz Is The Answer Festival 2017 – Première Edition du 15 au 22 Octobre 2017

Impression

 

Jazz Is The Answer Festival 2017 – Première édition
Du 15 au 22 Octobre 2017 au JAM Marseille
Ouverture des portes : 20h00 / Concert à 21h00

# Dimanche 15 Octobre – John Massa Third Sunday invite Reggie Washington (Bass) & E.J Strickland (Drums)
THIRD SUNDAY : John Massa – saxs / Cyril Benhamou – keys / Pascal Blanc – bass / Tom Tiberi – guitar / Claude Sarragossa – drums / Christophe Leloil – trompette

 

# Mercredi 18 Octobre – Kinship (Laurent Coq – piano / Joshua Crumbly – bass / Johnathan Blake – drums)

 

# Vendredi 20 Octobre – Sangoma Everett Trio (Sangoma Everett – drums / Parker Shper – piano / Chris Lincontang – bass)

 

# Samedi 21 Octobre – Sangoma Everett Afrocuban Project (Sangoma Everett – drums / Parker Shper – piano / Chris Lincontang – bass / Javier Campos – cuban percussions)

 

# Dimanche 22 Octobre – Jerome Sabbagh & Greg Tuohey Group (Jerome Sabbagh – tenor sax / Greg Tuohey – guitar / Joe Martin – bass / Kush Abaday – drums)

 

PAF 12 euros (+ 3 euros adhésion annuelle aux nouveaux adhérents)

************************************************************************
LE JAM – 42 rue des Trois Rois 13006 Marseille (La Plaine)
PAF : 12€ + 3€ d’adhésion à l’association.
Réservations par SMS au : 06 09 53 40 41 (Henri)
Concert à 21h00 / Ouverture des portes à 20H00.
Assiettes et boissons sur place.
Métro Notre-Dame-Du-Mont / Parking Jean Jaurès
************************************************************************

SAM 14 OCT 2017 – INTERACTIVE SOCIETY (Beat Poetry & Free Jazz)

Impression

INTERACTIVE SOCIETY TRIO
BEAT POETRY & FREE JAZZ

Steve DALACHINSKY (voix et textes),
Sabir MATEEN (saxophones, clarinettes, flûtes, voix),
Simon SIEGER (piano & tuba)

+ GUESTS:
Yuko OTOMO (poésie),
Thomas WEIRICH (guitare),
Maxime BRIARD (batterie)

A l’occasion de la venue de Sabir Mateen (saxophones, flutes, clarinettes, voix) et Steve Dalachinsky (poète) deux artistes emblématiques de la scène new-yorkaise du Jazz d’avant-garde, Simon Sieger (Piano & tuba) les rejoint accompagné par ses complices pour une première mondiale. Il sera le passeur entre la génération des jazzmen issus des années 50 et la scène locale marseillaise et alentours du jazz et de la musique improvisée. Mélange des genres, texte, voix, musique. Mélange des générations et des cultures. Des énergies multiples en chacun, prêtes à se croiser, à se relier, s’enraciner et se développer dans l’instant.

Né le 16 avril 1951 Sabir MATEEN est musicien et compositeur originaire de Philadelphie, issu de la mouvance « Avant-garde Jazz ». Percussionniste à l’origine, il joue de la flûte à l’adolescence puis passe à l’alto et au saxophone ténor. Dans les années 70, il part vivre à Los Angeles où il joue avec Horace Tapscott et le Pan-Afrikan People Arkestra. Dans les années 80, de retour à Philadelphie, il joue avec deux musiciens avec qui il collabore toujours aujourd’hui, Sunny Murray et Raymond A.King et aussi Monette Sudler, Bill Lewis et beaucoup d’autres. Il poursuit son apprentissage avec Byard Lancaster. En 1989, il rejoint New-York et acquiert une renommée internationale en se produisant et en enregistrant avec Cecil Taylor, les ensembles de William Parker (Little Huey Creative Music Orchestra & The Inside Songs Of Curtis Mayfield), Alan Silva, Wilber Morris, Jemeel Moondoc, Charles Downs (Rashid Bakr), Marc Edwards, Mark Whitecage, Raphe Malik, Dave Burrell, Butch Morris, Henry Grimes, Kali Z. Tom Bruno, Roy Campbell, Daniel Carter, Steve Swell The Sun Ra Arkestra, Frode Gjerstad, William Hooker, Raphe Malik, Marc Edwards, Jemeel Moondoc, William Hooker, Hamid Drake et beaucoup d’autres. Il est fondateur du groupe TEST qui réunit Daniel Carter, Matthew Heyner et Tom Bruno, The Sabir Mateen Ensemble, Omni-Sound, Trio Sabir, and Juxtapositions. Il se produit en solo et en duo avec Matthew Shipp et Hilliard Greene. Les collaborations de Sabir Mateen sont historiques et multiples ; il s’est produit sur toutes les scènes majeures du jazz aux Etats-Unis, en Afrique, au Japon ainsi qu’en Europe. Depuis 2013, Sabir Mateen vit en Italie, à Bologne.

A écouter : Urdla XXX (Solo, RogueArt, 2010), The Sabir Mateen Jubilee Ensemble (Not Two, 2013), Blood Trio : Understory (Not Two, 2013), Our Lady of the Flowers (RogueArt, 2015), Sabir Mateen & William Simone : Joys (577 Records, 2016) et Collective Four (For tune, 2016).

Né en 1946 à Brooklyn, Steve DALACHINSKY est poète de la scène du New-York downtown. Il y vit avec son épouse, la peintre et poétesse Yuko OTOMO. Sa poésie est inspirée par le jazz et il l’interprète sur scène avec un grand nombre de musiciens parmi lesquels William Parker, Susie Ibarra, Matthew Shipp, Roy Campbell, Daniel Carter, Sabir Mateen, Mat Maneri, Federico Ughi, Loren Mazzacane Connors, Rob Brown, Tim Barnes and Jim O’Rourke. Il s’est produit à la plupart des éditions du Vision à New York, festival de Jazz d’Avant-Garde impliquant beaucoup de ces musiciens. Son œuvre a été publiée dans de nombreuses revues et magazines : Big Bridge, Milk, Unlikely Stories, Xpressed, Ratapallax, Evergreen Review, Long Shot, Alpha Beat Soup, Xtant, Blue Beat Jacket, N.Y. Arts Magazine, Tribes, The Helix, 6×6, Cannot Exist, Home Planet News, Polisz, Unarmed, The GW Review, Gare Maritime, Alternating Current, Bathtub Gin, 88, The Wandering Hermit Review, Mima’amakim, Lost and Found Times. Il a publié dans les anthologies : Beat Indeed, The Haiku Moment, Up is Up But So is Down : NYU Downtown Literary Anthology, Unbearables anthologies: Help Yourself, The Worse Book I Ever Read, The Big Book of Sex et le fameux Outlaw Bible of American Poetry. Steve Dalachinsky a écrit les notes des pochettes pour les albums d’Anthony Braxton, Charles Gayle, James « Blood » Ulmer, Rashied Ali, Roy Campbell, Matthew Shipp et Roscoe Mitchell. Il donne de nombreuses lectures aux U.S.A., au Japon et en Europe et tient également une chronique dans The Brooklyn Rail. Ses derniers enregistrements sont des collaborations avec le saxophoniste Dave Liebman, la contrebassiste Joëlle Léandre et le groupe de rock expérimental français The Snobs.

A écouter : The Bill Has Been Paid, avec Joëlle Léandre (Dark Tree Records, 2013), ec(H)o – system, avec The Snobs, (Bam Balam records, 2015), The Fallout of Dreams (2014, Rogue Art.

A lire : « Complete Notes From A Charles Gayle Notebook 1987-2006 » (Ugly Duckling Presse, 2006), livre qui a reçu le Josephine Miles PEN National Book Award, « Logos and Language », co-écrit avec le pianiste Matthew Shipp (RogueArt 2008), « Reaching Into The Unknown », collaboration avec le photographe Jacques Bisceglia (RogueArt 2009), « Christ Amongst the Fishes » (Collages, Oilcan Press 2009), « Insomnia Poems » (Propaganda Press 2009), «Invasion of the Animal People» (Propaganda Press 2010), «The Mantis: collected poems for Cecil Taylor 1966-2009» (Iniquity Press 2011), «Trustfund Babies» (Unlikely Stories Press The Veiled Doorway & St. Lucie (Unarmed Press 2012) et « Long Play E.P. » (Corrupt Press, 2012).

Pianiste et multi instrumentiste (tuba, accordéon), Simon SIEGER travaille sur le dialogue dans l’improvisation et notamment dans le jazz. A 31 ans, il est titulaire d’un Master de musicologie et d’une thèse sur la philosophie de l’improvisation (2015). Sa démarche l’a conduit à s’intéresser au jazz à s’intéresser au jazz dans son histoire longue, de ses débuts jusqu’à sa forme plurielle, de ses débuts jusqu’à sa forme plurielle actuelle, et à considérer toute musique comme une pratique à la fois sociale et sémiologique. Pour lui, la plus grande liberté est celle d’avoir le choix de se fixer des contraintes, dans lesquelles exprimer une musique absolument sincère et spontanée. En 2010, il intègre la Compagnie Nine Spirit fondée par Raphaël Imbert qui lui permet d’expérimenter tant sur le plan musical que musicologique. En 2013, il a collaboré au projet d’Archie Shepp, le disque Attica Blues live, I hear the sound, en participant à l’arrangement et au film issu de la production : The Sound before the Fury réalisé par Lola Frederich et Martin Sarrazac. Aujourd’hui, il poursuit ses recherches dans des domaines aussi variés que la programmation informatique, l’épistémologie ou l’électronique, pour tenter de s’inventer un langage imaginaire intelligible.
A écouter : Heavens, avec Raphaël Imbert, le quatuor Manfred (Harmonia Mund, 2013),. »Thèmes et Variations » en duo avec le guitariste Thomas Weirich (2014) sur le label Durance, Music is my Home, avec Raphaël Imbert, Alabama Slim, Big Ron Hunter, Leyla McCalla et Anne Paceo,Harmonia Mund, 2015).

VEN 13 OCT 2017 – DUO PASQUA – ROUSSEL (Jazz)

Impression

Olivier Roussel – guitare / Compositions
Fred Pasqua – Batterie / Compositions

Le processus créatif de ce duo s’appuie principalement sur des prétextes composés par Olivier Roussel, modelant sa matière première musicale, son argile guitaristique sauvage en un geste toujours intègre, à destination de Fred Pasqua, son ami.
Ce dernier s’approprie l’idée initiale puis la transcende avec toute la générosité et l’intelligence nécessaires à un partage fécond, déposant sa pierre vibrante pour équilibrer une balance improbable car toujours en mouvement.

Fred Pasqua commence ses études musicales à l’âge de 10 ans par la percussion classique au conservatoire de Salon de Provence. Il étudie ensuite à l’école Nadia Gilles Touché d’Aix en Provence, où il obtient en 1996 un prix d’excellence. Il vit maitenant dans le sud de la France et à Paris.Il joue ou a joué avec : Louis Winsberg trio, Robin Nicaise quintet and Trio, Sophie Alour quintet and trio, Sandro Zerafa quartet, Lucky Dog quartet, Laure Donnat quintet and Jazzmin quartet, Romain Pilon Trio, Olivier Ker Ourio, Emmanuel Bex, Alex Jacquemin quartet, Vincent Lafont / Jocelyn Méniel quartet, drum trio”Pacatom”, Lilian Bencini, Ira Coleman, Jerome Regard, Yoni Zelnik, Cyril Achard, Jean-Pierre Como, Marc Berthoumieux, Rémy Dumoulin, Samy Thiebault quintet, trio Aerophone (Yoann Loustalot Blaise Chevalier), Nicolas Pfeiffer quartet and trio, Glenn Ferris, Remi Ploton Trio, David Prez, Fred Borey, Leonardo Montana, Michael Felberbaum, Laurent Coq , Fred Nardin, Florent Gac, Paul Pioli, Sam Favreau, Pierre Fenichel, Wim Welker, Sebastien Lalisse…

Olivier Roussel étudie la guitare dès l’âge de quatorze ans. Rapidement, il se tourne vers le jazz et se forme à la Cité de la Musique de Marseille et au Conservatoire de Région de Marseille en classe jazz dont il obtient un diplôme de fin d’Étude.Il développe sa connaissance du jazz et de ses standards parallèlement à un travail de recherche et de composition qu’il privilégie dès ses débuts.Depuis vingt ans, Olivier Roussel s’est produit dans diverses formations en tant que leader ou sideman. Il rencontre Louis Winsberg avec lequel il joue dans le groupe de guitares Dadagio.

JEU 12 OCT 2017 – TIE BREAK FEAT CATHY HEITING (Jazz)

CUZZU TRIO JEU 11 MAI 2017

Tie Break feat Cathy Heiting
Jazz Togetherness
 
Cathy Heïting : chant
Cyril Benhamou : piano
Patrick Ferné : contrebasse
Gérard Gatto : batterie
Cathy Heiting, chanteuse au parcours hors norme jazz et lyrique tout à fait unique est l’invitée du Power trio Tie-Break, composé de l’incontournable Pianiste Cyril Benhamou, de Patrick Ferné à la contrebasse et de Gérard Gatto à la batterie.
Dans le cadre de ce projet, elle surfe avec une énergie solaire sur les compositions à l’esthétique originale de ce pianiste brillant, figure essentielle du jazz actuel.
Dans cette synergie artistique, le trio Tie-Break revisite aussi des morceaux phares du répertoire jazz de la chanteuse en installant ses harmonies et ce groove très actuel magnifié par leur complicité.
Cathy HEITING (auteur compositeur interprète)
Prix du Public Crest jazz Vocal
Vocaliste hors norme au parcours éclectique entre jazz/groove et lyrique, auteur de spectacles d’humour musical (« Bizet était une femme » sélection chainon manquant 09). Elle est compositeur et porteur de projet (Little Groovy World, Duo Heiting Soucasse dont l’album est sorti en 2017, Sudden) et régulièrement programmée en festivals et lieux jazz de renom…. (Jazz à Vienne, Rhinojazz, Marseille Jazz des 5 Continents, Crest Jazz vocal, Sunset et Petit Journal Montparnasse à Paris, Rhino Festival, Petit duc…).. Elle tourne avec ses deux projets Cathy Heiting Trio/quartet (Wim Welker à la guitare et Sylvain Terminiello à la contrebasse + Julien Heurtel à la batterie) et Le Conte du Petit Bois Pourri, conte pour adultes dont la création aura lieu en janvier 2018 (Sam Bobin à la batterie et Alex Morier à la guitare). Elle aime à collaborer avec des jazzmen and women tout à fait très intéressants tels que Cyril B, Cathy Escoffier, Méderic Collignon, Philippe Coromp pour la 1ère partie de Michel Legrand ….
Cyril BENHAMOU (compositeur, multi-instrumentiste)
Ce musicien, issu du jazz et des musiques actuelles, est devenu un pilier de la scène marseillaise ces dernières années. D’abord autodidacte élevé dans la musique, il entre au Conservatoire de Marseille (cursus jazz et composition) et multiplie les concerts, les festivals, les expériences et les rencontres musicales en tous genres. Reconnu sur la scène nationale, Cyril Benhamou a été récompensé pour son travail lors du Concours Jazz de la Défense en obtenant le grand prix Sacem de composition (2006). Il a participé à différents projets internationaux qui l’ont conduit à jouer en Bosnie-Herzégovine, au Brésil, au Congo, en Croatie, en Roumanie, en Hongrie, en Algérie, en Espagne ou en Suisse…
Gérard GATTO (batterie)
Diplomé du Conservatoire d’Aix en Provence, il collabore en tant que percussioniste au Ballet Preljocaj, participe à de nombreux projets tournant autour du jazz, des musiques afro américaines qui l’ont amené à jouer aux Etats Unis et dans toute l’Europe.
Lorsqu’il rencontre Patrick Ferné, leur entente est immédiate et depuis, une multitude de concerts se sont succédés, renforçant leur groove et leur musicalité.
Patrick FERNE (contrebasse)
Musicien de formation jazz et classique, son drive souple et solide s’exprime sur des scènes nationales dans des styles variés (jazz, gospel, musiques actuelles). Il a également participé à plusieurs projets interdisciplinaires (danse, théâtre). Sa rencontre en 2000 avec Gérard Gatto est décisive, un alter ego, avec lequel il forme un duo rythmique d’une redoutable efficacité.
1234
 

Clipfr |
Lilystardust |
NOCKSY LARRY |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Music972world
| Romain stoffel
| Breezusimha