Impression

 

Alexis Tcholakian Trio
Sortie d’album « Inner Voice »

Alexis Tcholakian – Piano et compositions
Lilian Bencini – Contrebasse
Cédrick Bec – Batterie

Après avoir déjà publié en trio et piano solo 8 CD et 2 DVD en vingt deux années de productions discographiques, le pianiste et compositeur Alexis Tcholakian a choisi le JAM pour faire la sortie de son nouvel opus « INNER VOICE » Vol.1 Le répertoire est constitué essentiellement de compositions personnelles enregistrées les 15 et 16 décembre 2017 en trio avec Lilian Bencini à la contrebasse et Cédrick Bec à la batterie. Ce soir au JAM, le trio présentera le Vol.1 ainsi qu’une partie du Vol.2 à paraitre début 2019. Un trio de haute voltige sur un répertoire de créations jazz où l’harmonie et le swing se conjuguent avec une maîtrise qui assume totalement l’héritage des maîtres, notamment Bill Evans, Kenny Barron, Fred Hersch, Michel Petrucciani…
Pour ce moment de fête et de partage, les CD seront en vente exceptionnellement à 10 euros et une séance de dédicaces aura lieu à l’issu du concert.
Vous pouvez dès maintenant écouter les extraits d »INNER VOICE » sur https://soundcloud.com/tcholakian-alexis et http://alexistcholakian.wixsite.com/alexis-music
« …Ne cédant jamais au piège du pathos ni de la joliesse, son piano bien inspiré navigue toujours à la boussole d’un intense chant naturel. Celui que l’on va chercher dans ses lointains intérieurs. Son style oblique balance entre clair et obscur et sait rendre dans une langue précise le flou des nuées et le flux des idées. Sous ses doigts, le clavier frissonne et éclaire le silence d’une lumière de lune… ». Pascal ANQUETIL, journaliste au magazine JAZZMAN
- « Alexis Tcholakian puise notamment son inspiration à la source de jouissance de Keith Jarrett dont il a le toucher désinvolte et planant à la fois. Il sait être silencieux mais est plus souvent prolixe en images et en sons…promeneur esthète et rêveur, il nous mène sur des chemins de traverse en nous initiant à des rites lointains et imaginaires…il nous y promène sereinement. Il ne peut que nous émouvoir par tant de spontanéité et de générosité. Il sait la beauté mystérieuse ». Jean-Marc GELIN, journaliste au magazine JAZZMAN